Étiquette : Main Event

Le pouvoir du main event des WSOP

Le mois de juillet pour un joueur de poker, a une saveur particulière. C’est le mois du main event des WSOP. Le tournoi bat son plein en ce moment. Ils sont 6 737 à avoir déboursés $10 000 (ou à être stacké ou à avoir chatté un satellite de qualification) et quand on voit la répartition du prizepool sur les 9 premiers joueurs, nulle doute que ça envoie du paté :

  1. $8 000 000
  2. $4 658 452
  3. $3 451 175
  4. $2 574 808
  5. $1 934 579
  6. $1 463 906
  7. $1 250 000
  8. $1 100 000
  9. $1 000 000

$1 000 000 c’est ce qui change la vie du commun des mortels. Mais pour arriver là, il en faut de la chatte. Et pas qu’un peu. Or, depuis toutes ces années où je joue au poker, je suis sûr d’au moins une chose : la chatte et moi, ça fait 2. Et ce n’est pas la peine de me sortir le couplet sur la variance, le talent du joueur expérimenté, etc. Non. Pour gagner un gros de tournoi de poker, il faut de la chance. Le même genre de chance qui vous permet de jouer au casino de Vegas et faire péter le mega jackpot de la machine à sous. D’ailleurs, en terme de probabilité, je ne suis pas sûr que gagner le main event des WSOP et remporter le jackpot sur une slot machine soit si éloigné. Comment qualifie-t-on la plupart des vainqueurs des gros tournois de poker ? Des Lucky Box. CQFD.

Et moi, je vous rappelle que je suis quand même le gars qui a fait la bulle d’un pack main event WSOP à $13000. Et quand je dis la bulle, je veux dire que j’ai fini 2eme d’un mega satellite (le 1er prenait le pack et le deuxième rien). Mais je suis optimiste. Et l’optimisme compense souvent la malchance. Du coup, quand j’aurai le temps (et oui parce que pour aller jouer le main event à Vegas, il faut de l’argent ET du temps, les 2 choses qui manquent le plus à tous parents de jeunes enfants ;)), je tenterai un satellite. Je finirai par prendre le golden ticket et  je me retrouverai assis à cette table avec ce gros stack et je me prendrai à rêver de victoire improbable et de million de dollars. Le pouvoir du main event des WSOP.

 

D’ici là, métro, boulot, dodo.

 

 

Rendez vous sur le Main Event winamax à 50€!

meJe vous disais la dernière fois que c’était assez facile de gagner 50€ avec winamax en parrainant un ami. Et bien aujourd’hui, je vous dis comment les dépenser de la meilleure des façons: En vous payant le buy-in du main event dimanche à 50€. Les plus frileux avanceront que niveau gestion de bankroll, c’est limite. A ceux là, je dis MAUVIETTE!

50 boules qui peut en rapporter un max puisque le main event de dimanche est un tournoi à 200000€ garantis, ce qui laisse présager d’un beau billet d’au moins 40000€ pour le premier. Un simple petit ITM vous assurera de doubler votre bankroll. Et puis au pire si vous perdez, dîtes vous que vous aurez eu le plaisir de jouer un des plus gros tournois online. Elle est pas belle la vie?

En ce qui me concerne, je serai donc demain soir sur winamax à 21h près à en découdre et tenter de battre mon deep run sur ce tournoi qui est une 17eme honorable mais frustrante place.  Suivez mes coup de chatte et de whine en direct sur viedejoueur.

Télécharger gratuitement Winamax à cette adresse.

FCOOP #11 et Main event sur Winamax

C’est comme ça. A chaque FCOOP, je fais de la merde. Je sais pas pourquoi, c’est peut être une question de Karma. Pourtant hier, j’y ai cru. Pas longtemps  mais j’y ai cru. J’ai d’abord réussi à prendre le ticket à 300€ pour le FCOOP #11. Je l’ai pris sur le satellite turbo à 50€ de 19h. Du coup j’ai été automatiquement late reg sur le FCOOP qui avait déjà commencé mais pas depuis très longtemps. Etant donné la structure magique de ce tournoi, ce n’était donc pas un problème. En plus de ça, très vite, je me retrouve devant un stack de plus de 30k (stack de départ à 20k). Et puis ce fût le drame. J’ai réussi à mixer la parfaite dose de poisse et d’erreurs. Avec ce genre de cocktail, on bust généralement très vite d’un tournoi.

A 21h40, j’étais out.  Je suis passé de 30k à 0 en 3 coups. Je vais vous la faire courte:

  • 1er coup :  J’ai [As][Qs] et je relance UTG. Je suis payé par 3 gars. Flop : [2s][Ah][4h]. Je cbet, je suis payé. Turn: [5s]. Je c-bet et je suis relancé. ALERT! ALERT!! un raise turn = nuts dans 95% des cas. Mais j’ai mon petit tirage à pic qui me tend les bras, je me dis que je suis dans un bon jour… aller… turn [2d]. Bon. Il y a pire comme turn mais je dois être derrière. Je check, il bet un petit montant genre je te value coco. Ok prend mon argent, c’est cadeau. Il a [Ac][5c].
  • 2ème coup: Un short stack relance et je paye hors position avec 88. Flop: 754. Je check, il bet, je raise et il boite. Propre. Là encore je paye car j’ai pas des masses de tunes à mettre vu la taille du pot mais je me sens pas vraiment bien. Good call, il a 99.
  • 3ème coup. J’ai plus que 7k. Je touche une pocket 9. Je relance, payé une fois. Baby flop sympathique, je c-bet et je me fais 3 bet. Je shove et il paye debout sur la table en criant car il a flopé un set de 4.

Voilà, voilà. 3 mauvaises rencontres qui auraient pu être évitées. C’est comme ça qu’on apprend, il parait.

Heureusement, du côté Winamax , ça se passait mieux! Après un ticket main event chopé à l’arrache sur un sat turbo de derniere minute, j’ai combiné bonne décision et chatte pour arriver à me qualifier sur le jour 2, donc ce soir! J’ai 270k quand j’average est à 169k je crois. Tout est possible et même si on est pas encore ITM , on est tout proche de la bulle, je devrais donc au moins rentrer dans l’argent. Vous pourrez suivre mon tournoi sur viedejoueur.com/xmaster 🙂

to be continued…

15eme au sunday special

Tout est dans le titre mais ne vous y trompez pas, il s’agit bien d’un billet de whine et non de brag. J’ai une réputation de whiner à entretenir et je n’ai pas beaucoup à me forcer. Hier je vous disais que j’étais toujours dans le sunday avec un stack assez confortable de 2 fois l’average. J’ai repris à 20h serein et décidé à continuer de jouer mon jeu. C’est important de pas essayer de sortir de son style. Par exemple, je sais que si je deviens trop agressif, j’ai tendance à spew car j’assume difficilement d’être trop agressif finalement. Mieux vaut se connaitre et être en phase avec son jeu. C’est mon credo du moment et il semblerait que ça me porte chance. Plutôt que d’essayer de faire comme tel ou tel joueur que j’admire pour son style créatif/aggro, je joue mon propre style et j’essaye de le faire bien.

Ce jour 2 fut marquant à 2 égards:

  1. Mon jeu qui n’a pas trop souffert d’erreur et quelques coin flip gagnés qui m’ont permis de finir 15ème, ce qui est pas trop dégueulasse sur un field de 4182 joueurs. C’est un résultat très frustrant mais qui met en confiance d’autant plus qu’à côté de ça, je fini également ITM du main event sur winamax.
  2. J’ai eu pas mal de soutien de la part des joueurs qui me suivent, que ce soit sur facebook ou viedejoueur (et meme sur certains blogs) et j’avoue que ça fait super plaisir. J’avais envie de gagner pour moi bien sûr mais aussi pour eux, pour vous, donc merci à tous!

La main qui change tout.

Bien sûr, il y a eu des moments de chatte. Impossible d’arriver si loin sans eux. Par exemple la fois où je shove de BB le mec UTG qui a min raise avec AQ off et qu’il montre AK. Je touche ma Q et prend un beau paquet de jeton. (j’avais un stack déjà relativement plus gros que le sien). Mais c’est un peu près tout. Je n’ai pas mis d’horreur. Je me suis contenté de gagner quelques coinflip et de perdre des confrontations qui n’ont jamais mises en péril mon tournoi. Sauf…

Sauf à la fin. A 16/15 joueurs restant, je me retrouve avec un stack d’un peu plus de 1.6 millions sur blind 50k/100k.  Le joueur avant juste avant moi part allin avec 1 million. J’insta-shove avec [Kd Ks]. Il montre [Kh As]. Le board est cruel: [6s Th 2c Ac 2h]. Avec ce coup, je prenais la table finale à coup sûr. Au lieu de ça, je me retrouve avec 5,5BB. Pourtant, je ne lâche pas, je shove une fois et personne ne suit, je shove une 2ème  fois avec une pocket 6 et cette fois, je suis payé par A7 off qui touche son 7.  Fin de l’aventure.

Jusqu’à la prochaine…

Note: je vous rappelle que le sunday special est encore à 50€ exceptionnellement la semaine prochaine. Une belle occasion de faire un gros tournoi pour pas cher. Rendez vous sur Pokerstars.

Et le main event me criez-vous?!! Car en même temps je jouais le tournoi à 150€ et 200k€ de prizepool sur winamax. Contrairement au sunday special, le jour 2 n’était pas synonyme d’ITM. Il a fallut batailler. J’ai échoué 85ème sur 126 places payées. Je pense que j’ai manqué d’agressivité sur cette fin de tournoi et j’ai enchainé les poubelles injouables. C’était la première fois que je le jouais et j’ai bien aimé. Je dirais, à première vue, que je level est supérieur à celui du sunday surprise.

note qui sert à rien :

Le mec qui a fini 3eme ou 4eme du sunday surprise a eu une chance insolente à plusieurs reprises. Il a notamment fait un très très mauvais call avec K2 sur baby board 2xx vs les 99 de son adversaire pour toucher un 2 turn et un 2 river lui donnant carré. Il a un peu plus tard pas hésité à engager tout son tapis sur un shove avec A5 off, largement dominé par le AJ de son adversaire mais sauvé par un split improbable… et j’en passe. C’est aussi ça, la win d’un gros tournoi.

Main Event des WSOP 2009, c’est parti!

C’est le grand jour pour des milliers de chanceux qui vont se battre pour le grand titre. Les main event des wsop commence aujourd’hui. Pour le coverage, je vous conseille le site officiel ICI ou sur PKR ICI. Comme en 2008, la finale se tiendra en novembre. C’est dommage je trouve que ça casse le truc. Une finale avec plusieurs jours de tournoi, c’est autrement plus difficile à affronter mais c’est justement un des challenge.

Pour ma part, je me fixe comme objectif de décrocher un pack de qualification pour les WSOP 2010, mais ça c’est une autre histoire, on aura le temps d’en reparler 😉