Catégorie : Tournois Online

5 bonnes raisons de se lancer en SnG Jackpot

A vrai dire, ce format a le vent en poupe et ce n’est pas un hasard.

Vous allez me dire que je prêche pour ma paroisse mais, en tant qu’ancien joueur de cash game, je constate moi-même qu’il y a de nombreuses avantages. Mis à part la variance – quoi que c’est tout à fait relatif, car cela dépend du Chip EV que vous serez capable de générer – je ne vois finalement que des atouts.

Salut à tous, c’est Emmanuel du blog poker-sng ! Merci à Julien de me laisser la parole au travers de cet article consacré aux SnG Jackpot. J’espère que ce billet vous permettra d’y voir plus clair. Bonne lecture !

  • Un field très abordable

Comparé au Cashgame ou aux MTT, le ratio joueurs éduqués / joueurs récréatifs est très faible. En effet, on ne retrouve pas de si bons taux dans les autres formats.

Prenons un exemple : vous décidez de commencer à jouer les 10€. Vous croiserez à peine 10% de joueurs réguliers. Sur certaines rooms ce pourcentage se maintient même sur les buy-ins à 20€ et 25€.

Certes, la sélection des tables n’est pas possible puisqu’elle est aléatoire mais ça n’est pas du tout un problème. Le field reste très étendu notamment sur Pokerstars qui a réunifié les pools français et espagnols dès le mois de février 2018.

  • Des sessions confortables

Quand on joue en MTT et qu’on les enchaîne pendant 10 heures, sans quasiment avoir la possibilité de faire des pauses, c’est très dur !

Quand on fait du cashgame, on va plutôt choisir ses tables. L’attente est longue. Il faut être aux aguets. Peu de joueurs s’accomodent à ce rythme en dent de scie. Un coup c’est trop tard, un coup c’est quand on n’est pas chez soi, etc. Ça peut être assez frustrant. Dans ce cas, c’est l’action aux tables qui impose son rythme et il peut être assez pénible de devoir la suivre surtout quand on n’est pas en état de jouer.

Parfois, on ne pourra pas sortir de la table même si l’environnement nous demande de le faire (urgence à traiter indépendamment du poker – les joueurs en ménage ou les pères de famille s’y reconnaîtront).

L’avantage des SnG jackpot, c’est que les parties durent jusqu’à 10 min maximum et qu’il y a de l’action tout le temps. J’allais y venir…

On peut donc choisir parmi une large sélection d’horaires. Vous êtes plutôt du matin ? Pas de soucis ! Vous avez une vie de famille contraignante ? Aucun problème ! Les SnG jackpot vous donnent une grande flexibilité et ça fait le bonheur de beaucoup de joueurs !

La qualité de vie, ça n’a pas de prix et ça peut faire la différence sur le long terme.

  • De l’action tout le temps

A toutes les heures de la journée, il faut à peine quelques secondes pour démarrer une table et commencer à jouer. Cependant, il est clair que la fréquentation n’est pas égale suivant les heures. On retrouve évidemment les plus fort taux de participation entre 18h et 23h, surtout le week-end.

Si vous voulez vraiment éviter de rencontrer les joueurs réguliers, je vous conseille de jouer avant 16h si vous le pouvez. Si vous êtes plutôt un couche-tard, jouer après minuit reste tout de même un bon plan surtout du vendredi au dimanche.

  • Il n’est jamais trop tard

Au jour où j’écris cet article, le format des SnG Jackpot n’a, qu’à peine, 3 années d’existence et croyez-moi il y a encore de la place !

Les bénéfices dégagés sont aussi intéressants : avec 1500 euros de bankroll, un débutant peu démarrer en 5€ puis au bout de quelques mois, monter en 10€ avec le double de capital et un ROI jusqu’à 10%. Plutôt pas mal !

On peut monter ainsi jusqu’au buy-ins à 100€ voire 250€ ! Je vous laisse imaginer ce que ça peut donner. Certaines joueurs atteignent des gains à 5 chiffres mensuellement sur les plus hautes limites.

  • Un apprentissage rapide et accessible

Si vous venez du cashgame, vous aurez certainement moins de facilité qu’un joueur venant de MTT mais ce n’est pas la fin du monde !

Moi même issu du cashgame, ma plus grande difficulté a été de jouer beaucoup plus de mains faibles puisque le taux d’engagement peut passer du simple au double dans certains spots.

Jugez-en vous même : on joue entre 40% et 100% de ses mains suivant les spots. C’est d’ailleurs une très bonne école pour augmenter ses compétences postflop.

L’autre avantage c’est que, contrairement au jeu deep stack à 100bb du cashgame, l’arbre de décision en est raccourci. On ne joue que très rarement avec des stacks dépassant les 25bb.

Il est évident que les joueurs de MTT ont l’avantage de maîtriser les ranges en fonction des stacks.

Les joueurs les plus aisés sont ceux venant des HU et SnG Turbo. Il leur suffira de réajuster un peu le tir pour être vraiment opérationnel.

Cependant, le format ayant pris de la maturité depuis son apparition en 2015, il existe du contenu sur le web (comme sur mon blog) pour vous accompagner que vous soyez purement débutant ou plus expérimenté.

Conclusion :

Le mot de la fin se résume en quelques mots : les SnG jackpot c’est stratégiquement fun à jouer, il y en a pour toutes les bankrolls et tous les profils. Du joueur amateur qui veut arrondir ses fins de mois au pro grinder ! Tout le monde trouvera son bonheur !

Et cerise sur le gâteau, on n’est jamais à l’abri de tomber sur un jackpot à plusieurs milliers d’euros juste histoire de rêver ! Après tout, c’est aussi ça le poker et c’est bien pour ça qu’on l’aime.

A propos de l’auteur : Emmanuel est joueur pro en SnG Jackpot mais aussi coach, développeur sur Poker Tracker 4 et blogueur. Il a passé plus de deux ans sur le format avec plus de 40 000 parties à son actif jusqu’aux buy-in à 50€.

Bref, j’ai rejoué au poker en ligne

Truc de ouf. Aujourd’hui, j’ai reload sur pokerstars.fr et winamax et j’ai donc joué au poker – en ligne! Ma dernière session de poker était une session live entre amis et j’avais pris beaucoup de plaisir (d’autant que j’avais gagné hmhm). En revanche, ça faisait des mois que je n’avais pas joué en ligne et ça commençait à me démanger. Pour reprendre, quoi de mieux que ce week-end de fête pokeristique avec le million event de pokerstars et le main event des winamax series sur winamax, tous deux à 1.000.000 d’euro garantis ?!

Mais j’ai un souci. Je ne peux pas – c’est plus fort que moi – passer des heures à jouer pour prendre un  ticket à 250 ou 150€. J’ai l’impression de perdre du temps de vie. Du coup, je joue des satellites turbo et forcément, je réduis considérablement mes chances de me qualifier. Un jour il faudrait que j’écrive un bouquin sur la façon de jouer au poker en étant systématiquement EV-.

Bref. Comme ne je n’ai pas non plus une bankroll de premier ministre et que j’ai autre chose à faire que de passer toute la journée devant mon PC, j’ai choisi judicieusement un satellite 10€ rebuy sur PS pour 3 sièges garantis (250€ le siège) et un 10€ freezeout de chattar sur winamax pour le 150€. Je vous la faite courte, puisque les parties n’ont aucun intérêt. Sur PS, j’ai lâché 30€ (double buy-in + addon) et j’ai bust à une place de la bulle. Adieu donc le million event. J’en ai aussi profité pour perdre quelques euros sur leur nouveau spin & go où comme on peut s’en douter j’ai pris des horreurs (bon en réalité j’ai gagné des tunes dessus.)

Quant à Winamax, rien de concluant non plus mais je me réserve une dernière chance de qualification pour mardi… voire carrément un direct buy-in façon balla.

Bon cette fois, c’est la bonne ?

J’adore changer les thèmes de mes sites wordpress mais pas à ce point là. Pour julienpoker.com, j’ai enchaîné thème sur thème. Je pensais à chaque fois être tranquille pour un moment mais non. Un coup, je m’apercevais que je ne pouvais pas faire tout ce dont j’avais besoin avec, un autre qu’il était finalement pas super bien pensé pour le responsive ou encore qu’il était ultra vulnérable aux attaques. Parlant d’attaques d’ailleurs, ce pauvre site en subit des wagons depuis quelques temps. Je ne passe pas une semaine sans faire le ménage. Le dernier nettoyage date de ce matin (d’où le changement de thème entre autre), suite à un message de google me prévenant que mon site représentait un risque potentiel à cause d’un code malicieux. Enculé!! Pardon, ça m’a échappé mais j’avoue que si je tenais les résidus de capotes qui passent leur temps à hack les sites pour distiller leur merde sur internet, je pense que j’aurais du mal à garder mon calme. Bref.

Le fait est que je suis au taquet avec ce genre de truc et que je surveille de près.

Ce fût donc l’occasion de changer de thème. J’ai trouvé ce dernier sur wordpress.org. C’est un classique qu’on peut voir un peu partout mais personnalisable en profondeur et facilement. Le header est un bout d’une photo que j’ai prise à Las Vegas en 2005. Cool Story.

Et sinon, niveau poker, j’en suis où moi ?

Nulle part. Néant. Vide intersidérale. Ce n’est pas compliqué, je ne joue plus. Manque de motivation. Trop souvent broke à tenter de prendre des tickets pour des beaux tournois. Pas le temps de passer 6 heures à jouer pour prendre 4€ et une ambiance générale tellement déprimante que ça donne envie de se pendre (ou de faire autre chose).

Ce n’est pas compliqué ma seule activité niveau poker ces dernières semaines (voire mois), s’est limitée à la vision quelques minutes par jours du streaming de la maison du bluff. Ça vous laisse imaginer dans quel état je suis… Pourtant, j’ai encore une grosse envie de jouer. Énorme même. Mais je souhaiterais en priorité jouer en live et/ou des gros tournois online.

Etant donné que j’ai abandonné l’idée de pouvoir décrocher un quelconque ticket via les satellites online, j’ai décidé un changement de stratégie. Dorénavant, je mettrai des tunes de côté, celle gagnée à la sueur de mon front avec un vrai travail, et je me ferai des petits kiffs quand ce sera possible en direct buy-in ou en buy-in de super sat (donc des satellites déjà bien cher). Je suis over-soulé de passer par 12 sub-qualifers de merde.

Le prochaine objectif sera donc

fpsLe FPS online les 18,19 mai. Ça s’annonce assez génial. Le tournoi est au même prix que pour les tournois live des france poker series, c’est à dire 1100€ (mais moins de fees!). C’est un montant énorme pour du online. D’ailleurs, à part un tournoi dingo à 2500€ il y a quelques temps, c’est le buy-in le plus cher du .fr. La garantie est seulement de 300000€ (comme en live). Elle sera très probablement dépassée. Personnellement, je parie sur un tournoi à 600k€ ou 700k€ de garantien d’autant plus que les étranger vont affluer comme des mouches sur du miel (ou de la merde hein). On verra bien. Ou pas. Mais si je devais jouer un seul tournoi dans les 6 prochains mois, je voudrais que ce soit celui-ci.

Rendez vous sur le FPS 🙂

TELECHARGER POKERSTARS.FR A CETTE ADRESSE

Vais-je me broke sur la course au million ?

Tout ce temps sans vous faire un peu whine, ça vous manquait non ?  Il faut dire que je n’ai pas joué. Donc du coup, je ne perds pas. Donc je whine pas. Mais c’est chaud bouillant en ce moment sur les rooms. Entre les SCOOP sur pokerstars et les winamax series sur winamax, ce n’est pas 1 mais 2 tournois  à 1 millions d’euros garantis qu’on aura la chance de jouer le même jour. Miam.

Seul menu détail. Ces tournois sont chers. 500€ pour le main event des SCOOP et 150€ re-entry pour celui de winamax.

Grand broke devant l’éternel, je suis obligé de passer par les satellites de qualification pour espérer jouer ces magnifiques tournois.  Notons au passage que je n’ai encore jamais joué un tournoi à 1 million – la lose. Il serait temps que ça change. Je prévois donc de tenter quelques sat. Et là, mes chers amis, je peux whine par avance. Magie de l’expérience, je sais que sauf chatte, je devrais logiquement me broke sur cette chasse au ticket.

Alors, je vous donne rendez-vous le 13 avril pour savoir si j’avais raison … Ou pour me me retrouver à table et me rail (rail : supporter, encourager un joueur) comme un ouf.

Mon bureau dans 15 jours ?

798e50d5e80402a0a15590a06893b8ec1fd973e8

Et après on va dire que je whine ?

Je le fais ce billet mais je sais qu’il va être d’une banalité sans nom. J’étais motivé par cette putain de 2eme et dernière étape du mini championnat blogueur. Mais que vous voulez-vous, je ne passe pas un 80/20 depuis 2011 donc forcément… Cette fois j’aurais quand même fait la perf de buster 1er avec KK dans un pot cold 5-bet par moi-même et payé par QQ. Au passage, payer avec QQ dans ce spot c’est un call perdant 99% du temps. Mais à la rigueur, j’aime bien que mes adversaires fassent des erreurs… Enfin j’aimerais bien ça si les probabilités étaient respectées. Sur ce coup là j’ai été crucifié par une Q au tournant. Au revoir mesdames. Il restait malgré tout une table mais ce ne fut pas plus glorieux. Je vous épargne les innombrables petits coups de canifs qu’a subi mon stack. J’ai fini par call mes 10BB avec A9 suited mais je suis tombé vs 99 (lol non?). En tout cas, merci winamax et merci Mama pour avoir organisé ce mini challenge, c’était quand même bien sympa de jouer en petit comité et en équipe.

En parlant d’équipe, c’est ce soir que se joue la deuxième chance de passer au stade 2 du king 5 sur winamax (et oui encore!). Ma team a les crocs et j’espère vous annoncer une bonne nouvelle d’ici demain.

Bon sinon ce WIPT je me le fais ou pas?

En fait, je pensais être arrivé au bout du bout des qualifications mais winamax a fait les choses bien et il y a encore des satellites. Je me prépare pour l’ultime super sat de dimanche 23 février qui offre 10 tickets pour la finale du winamax poker tour. En attendant, je tenterai peut être quelques sat du soir si j’arrive à prendre du ticket. Sinon, j’ai pensé à une autre solution qui me semble pas mal du tout, vous me direz ce que vous en pensez : Le 20 février, (c’est à dire jeudi),  c’est mon anniversaire. Je pensais donc faire une quêtes. Si chacun d’entre vous me file 10 balles, je peux jouer le WIPT. Et comme je ne suis pas un chien, si je gagne des tunes, je reverserai 20% de les gains à un contributeur tiré au sort. Est-ce que c’est pas l’idée la plus cool de l’année ça  ? non ? hein ?

acb

Flash series #21 ou la poisse infernale.

J’ai cherché un titre un peu dramatique pour l’occasion et celui-ci reflète parfaitement la soirée d’hier. Pourtant point de Whine au sens strict du terme. Non pour une fois, il s’agit d’une poisse d’un nouveau genre. Explication :

Les flash series touchent presque à leur fin et je n’ai eu l’occasion de jouer que l’event full KO à 150€ dans lequel j’ai bien évidement violemment déchatté (quinte flopée vs set qui fait full, KK < JJ et AT < JT). Bref. Hier du coup, j’avais un peu la gnack quand j’ai vu l’évent #21, à savoir, un tournoi heads-up en pot limit omaha. Le HU est une variante que j’aime bien déjà en texas holdem et le PLO est une variante dans laquelle j’ai encore beaucoup de choses à apprendre mais qui me plait énormément. Ce tournoi était donc fait pour moi !

Début à 23h  motivé.

Le premier HU se passa sans trop de problème. Mon adversaire n’était visiblement pas un gros shark en matière de PLO, tant mieux pour moi. Mais tout peut arriver en PLO et quand on rajoute une structure aussi rapide que celle ci, c’est encore plus vrai.

Le deuxième HU allait s’annoncer nettement plis coriace puisque je suis tombé contre Gloub94 alias Steven Moreau, ancien joueur pro barrierepoker et super nova chez pokerstars principalement grâce au cash game PLO qu’il pratique intensivement. Pas glop. Le Hu s’est déroulé relativement calmement avec des petits échanges de jeton allant dans les 2 sens jusqu’à la pause du tournoi. Et là ce fut le drame.

Mon soft est resté bloqué sur « Le tournoi va reprendre dans 1 mn ». Heureusement, je m’en suis aperçu assez rapidement. En panique, je décide de ferme le soft de force et de le relancer. Le temps de faire la manip’ me voilà de nouveau connecté. Mais plus de tournoi. Aucune table ne s’ouvre. Et pour cause, j’avais déjà sauté.

C’est extrêmement contrariant ne trouvez-vous pas? En fait, j’étais persuadé qu’il y avait une sécurité sur pokerstars qui laissait un certain temps au joueur s’il était déconnecté de force. Mais apparemment pas. C’est la raison pour laquelle j’ai contacté le support de pokerstars et que j’ai pu constater à quel point il était toujours aussi performant. Ils ont été compréhensifs et m’ont remboursé le buy-in. Mais moi, ce que je souhaitais vraiment, c’était de finir ce match  contre Gloub ^^

demotivational-posters-computers

La win pour l’honneur.

Hier soir, fraîchement débarqué du fouquet’s où j’avais dégusté champagne et petits fours, je décidai de m’enregistrer sur la dernière manche du championnat up&go / blogueurs, un tournoi en mode heads-up bien que je n’ai plus aucune chance de remporter ce putain de ticket pour le wipt. Question d’honneur et puis surtout question de variante car le HU c’est ma came. Ils étaient 26 à tenter de prendre les 30€ petits euros à la gagne. En effet, cette fois, point de ticket ajoutés. Juste 2 places payés.

J’ai joué 4 heads-up. J’ai su esquiver quelques coups…

tumblr_meduvardup1qdlh1io1_r1_400

Et au final, j’ai gagné. Voilà.

tumblr_mnsnxinCKZ1qdlh1io1_400

Maintenant, ça ne m’aura finalement pas rapporté grand chose cette histoire mais une victoire est une victoire et en cette période de disette et de déchatte galactique (la période en question dure depuis plusieurs mois), c’est bon à prendre.

Mais du coup, il va falloir que je tente de prendre ce ticket par mes propres moyens. Mon plan numéro 2 pour essayer de jouer ce tournoi sans payer était de me faire stacker par manuB. Mais là aussi ce fût un fail, pas épique mais qui pique un peu quand même. En clair, ça sent le sapin cette histoire de WIPT.

to be continued.

Cr de ma soirée poker comme si vous y étiez.

Cette fois, vous allez vivre ma soirée un peu comme si j’y étais. Et pour cause, j’ai écris le billet au fur et à mesure de la soirée. C’est la première fois que je tente cette façon de faire.  Je me suis concentré sur 3 tournois hier soir. Pas un de plus. Le « go live » de unibet qui garantissait 1000€ avec un ticket DSO à 550€ pour un buy-in de seulement 2€ (merci l’overlay!!), un tournoi privé pokernews qui offrait 10 tickets flash series à 150€ (209 joueurs en tout) et l’avant dernière étape du challenge up&go et blogueur organisé par pokerenligne.com sur winamax, un mixed game ultra-deep. J’espère que ce sera lisible 🙂 Attention, c’est parti!

Et c’est parti fort sur winamax avec un  double up au tout début du tournoi avec une flush max vs second flush.
Du coup, à la 1ere main que je joue sous la variante PLO, je suis chipleader avec 38k. A la 2ème session de PLO, je suis monté à 53k. Tout va bien. Mais vous savez bien qu’un tournoi ne se passe jamais de façon linéaire. A peine ai-je le temps de profiter de mon énorme pile de jetons virtuels que je fais une petite livraison à Busty. Je paye avec double paire alors qu’elle value pour représenter la quinte – quinte qu’elle a, bien évidemment. Je suis une vraie calling station.

A peine ma livraison de 10k effectuée, j’enchaîne avec une deuxième énorme livraison, à Mama cette fois, de 20k. Je paye son 3bet avec KT suited et hit une magnifique flush max sur un flop 8JA. Je me vois déjà en train de la destaker. Je vous la fait courte, doublette de l’as au turn et je me fait dépouiller avec flush max vs full (elle a 88 et hit set au flop).

Un peu fâché, je passe en mode aggro et arrive à remonter un stack confortable jusqu’à ce que je redonne encore un énorme pot en PLO à …. Mama (si elle chip le ticket WIPT, elle pourra me remercier!). Il s’agissait d’un coup assez classique en PLO, je paye deux grosses streets avec double paire et tirage quinte qui n’améliore pas.

Finalement à la deuxième pause, j’ai 32k. Et c’est là que je me rends compte que la structure est trop lente. Mais heureusement, je suis occupé en simultanée sur 2 autres tables. Et pour une fois, ça se passe plutôt pas trop mal. Sur le tournoi flash series, je suis 3eme sur 57 joueurs restant (209 au départ)… enfin pas pour longtemps puisque je perds un énorme pot allin préflop en 3 way avec AK suited vs JJ vs 66. Tout à recommencer du coup.

Retour sur Winamax ou je reprends mes jetons livrés à Busty quelques temps auparavant. Elle c-bet 2 street avec AIR mais pas de chance, j’ai hit le flop. Retour à 50k.

fallingEt sur unibet au fait? Bah je viens de bust. Pourtant j’étais bien parti et bien monté. Je bust sur le pot du chiplead avec KK vs AK qui chatte son As à 26 left. Forcément, si je ne suis pas foutu de passer mes 70/30, je ne risque pas d’aller loin. Adieu DSO. Une fois de plus, ce sera donc un bon gros chattar qui aura le droit de ship le ticket.

En parlant de chattar, me voilà en train de perdre la moitié de mon stack sur winamax en PLO avec un set floppé vs quinte river. Sick cette variante. Je suis relégué à la 10eme place sur les 19 restants. Il est loin le ticket putain.

ATTENTION ALERTE CHATTE : je viens de chatter sur le tournoi pokernews avec 66 vs TT quand tout part sur un flop 588. Je suis encore loin du ticket mais je respire.

Aller,  on retourne sur winamax avec la session PLO du mixed game: Double up! La magie du PLO comme vous pouvez le voir sur le replayer.

0h18: les blinds sont encore bien trop basses à mon goût. Ça n’en finit plus. Heureusement Mama est là pour me prendre mes jetons.  Mais j’aurais pu bust sur ce coup, je m’en tire pas si mal. Imaginez un peu, on est en bataille de blinde. J’ai AK en SB. Mama just call. Elle a AA. Pfiou. D’autant plus qu’un As tombe au turn. Cela aurait pu être une véritable boucherie.

0h30: je donne presque tout à Busty. Décidément. Un coup assez inévitable je pense. Elle a 55, j’ai 99. Tout part sur un flop 567. Je un peu mal après ce coup là mais j’arrive à me refaire en PLO et remonte dans la moyenne 6/13.

Au fait, vous voulez des news de mon tournoi pokernews ? On est plus que 17 joueurs pour 10 tickets, je suis bon dernier avec 6 BB, donc j’attends de chatter mais ça sent le sapin – enfin plutôt la bulle quoi.

ATTENTION ALERTE CHATTE : alors que je suis en mode survie depuis des plombes sur le tournoi pokernews, je trouve un double up avec AA vs 77 et un triple up derrière avec AKs vs 88 vs QQ. Mais rien n’est joué pour autant, je suis 9eme sur 14 left pour 10 tickets. Ne pas buller. Ne pas buller!

1h18: sur le tournoi pokernews, je suis 11/11. C’est donc la bulle et j’ai 4 BB. Je trouve un double up inespéré avec 88 vs 33. Un peu de répit.

1h25 : je suis à tapis automatiquement tellement il me reste rien avec K2. board JQK7 … ils sont 2 dans le coup pour me sortir. Le chipleader bet faisant coucher le 3eme joueurs et lui indiquant par la même occasion qu’il a une main. Effectivement, il a QJ pour double paire. Mais un K à la river me sauve de l’enfer.

1h27 : un joueur bust et je prends le ticket à 150€ pour les flash series. J’aurais au moins eu ça.

Il ne me reste donc plus que le fameux tournoi up&go / blogueur. On est 10 left. Je suis 9eme  et j’en peux plus.  Seulement top 3 payé et les pour avoir un maigre chance de gagner un petit quelque chose il faut que je prenne la 1re place. Je décide de boiter allin sur TT9 avec A9 suited. C’est busty – ou devrais-je dire plutôt Némésis – qui paye avec J8. Hm pas si mal, si je gagne ce coup, je vais jouer la gagne. Turn brique. River 7. Obvious.

1h35: Dodo.

Conclusion: 

J’ai adoré le mixed. Ce n’est pas la première fois que je joue ce format mais ce qui est sûr c’est que ce ne sera pas la dernière Je pense même que je vais me concentré dessus un bon moment. A part ça, je peux dire adieu au ticket WIPT du challenge pour de bon.  Je souhaite bonne chance joueur qui le prendra. En ce qui me concerne, il ne me reste plus qu’à me faire stacker par ManuB!

Heureusement, la soirée ne fût pas catastrophique avec la gagne du ticket flash series . Quant à mon bust d’unibet, je n’ai pas de regret vu le bad beat que j’ai mangé.

Ce qui est sûr, et promis, j’arrête la dessus, c’est que ça fait du bien de jouer en tournoi. Ces derniers temps j’ai enchaîné sitngo expresso et ça n’aide pas à prendre du plaisir au poker.

La fin du championnat blogueur / up&go coaching

Voilà, c’est fini comme chantait Jean Louis Aubert, mes rêves de ticket pour la finale du winamax poker tour se sont envolés se soir avec un bust en avant dernière position. J’ai joué 4 mains je crois. Et je me suis mangé le mur en faisant un call idiot sur un shove probablement aussi idiot. Un joueur qui venait de doubler sur un bon coup de chatte (full vs trips touché miraculeusement à la river) paye mon 3 bet. J’ai QQ en main, je suis pas trop mal. Baby flop avec 578 et 2 trèfles. Je c-bet et il insta-shove. On est en début de tournoi et ça représente un paquet de blinds. En aucun cas, j’aurais du payer mais c’est ce que j’ai fait. Je le voyais un peu en mode euphorie avec son coup de chatte précédent, capable de faire un peu n’importe quoi. Il avait 55 pour un petit set flopé.

aeN338W_460sa

Donc vu le peu de points que j’ai cumulés dans les précédentes manches, c’est mort pour moi. Je ne dis pas que je jouerai pas le prochain mais ma motivation en a pris un grand coup,  on verra bien. Je compte quand même tenter les qualifications classique pour le WIPT. J’aimerais vraiment avoir l’opportunité de jouer ce tournoi.

Mais pour le moment, je vais plutôt essayer de me concentré sur mon challenge perso

Tous des chattards sauf moi.

Déchatte. Busto. Déchatte. Busto. Déchatte. Busto. Peu importe le tournoi. Peu importe le buy-in. Peu importe la variante. Je me fais déglingué. Je suis à bout. Épuisé. Plus de plaisir. Plus de satisfaction. Que de la frustration et du tilt. Il est vraiment temps d’arrêter. C’est ce que j’avais dit dans mon dernier poste d’ailleurs. Mais le challenge up&go (voir leur page facebook) m’avait suffisamment remotivé pour me remettre devant une table virtuelle. Cette fois ci, c’était une session de PLO. Je ne pratique pas trop le Omaha à cause de sa trop grande variance. Il faut une solide bankroll pour s’aventurer sur ce terrain. Mais en dehors de ça, c’est très rafraîchissant. Enfin en théorie.

Car en pratique, ce soir, je n’ai pas été bien loin. Je ne vais pas m’éterniser dans un compte rendu abscons et sans grand intérêt. Je m’aventurerai seulement sur 1 remarque : 1/ les blogueurs payent avec les mêmes poubelles que les autres joueurs et chattent tout autant que les autres. Un bel exemple quand Zaranova décide payer mon tapis avec 7c As 4s 8c. Elle bien derrière mon AcAd9h7h mais hit sa flush et me prend la moitié de mon stack. La suite est une succession de petits hauts et petits bas, puis un rognage en règle de mon tapis à cause d’un mixe parfait entre flops non connectés et augmentation des blinds.

Alors qu’à ma table, je pouvais en voir quelques uns toucher comme des cochons.

Le dernier coup fût à l’image du tournoi. Je hit une quinte floppé miraculeuse (je en BB et dans le coup de fait) mais qui se mangera une quinte juste au dessus encore plus miraculeuse puisque attrapée au turn.

Reste une question : aurais-je la motivation pour tenter la prochaine manche? Je ne sais pas encore ce que le classement donnera mais il y a fort à parier que je doive faire Top 1/2 dans les 2 prochaines manches pour espérer remporter le package. Donc on verra bien. Mais ce qui est sûr, c’est que si je décide d’y aller, je vais devoir y aller armé.

code-gif-233