Catégorie : Tournois

Tout sur les Tournois de Poker Live ou Online

Bilan Championnat Pote Control

Hier, j’ai joué la dernière manche du championnat Pote Control organisé sur Winga par la team Pote Control. J’ai sauté 3ème, ce qui m’a permis de finir 10ème. C’est très décevant mais en partant avec 2 manches de retard, je devais m’y attendre.  Je regrette quand même sincèrement d’être passé à côté de la win, l’EPT Deauville envoie du rêve, si je ne devais en jouer qu’un ce serait celui là. Mais c’est ainsi. D’un côté, je ne suis pas mécontent de m’être hissé à la 10ème place en 4 manches sur un field que je qualifierais d’assez relevé.

J’ai en tout cas bien l’intention de faire fructifier ma nouvelle micro bankroll sur winga, notamment avec le ticket du super 9 à 50€ de gagné.

Je remercie D8 et JM Optimise pour m’avoir donné une chance de toucher au rêve, je leur souhaite une belle TF à Deauville et j’espère être à la hauteur de leur prochain défi :mrgreen:

 

Bilan satellite WPT Dublin et Sunday Special

Hier, j’avais 2 beaux tournois de prévu. Un satellite pour le WPT de Dublin sur PMU.fr et le sunday special de pokerstars.  Le satellite pour le WPT était à 220€ pour 1 pack tous les 20 joueurs, ce que je trouve un peu limite. Récompensé 5% du field à ce dernier stade, c’est violent. Bref. Le tournoi offrait une structure très correcte avec 5000 chips et des rounds de 15mn. Mais je fus malgré tout assez surpris de voir des moves que je qualifierais de « risqué » comme par exemple, ce type qui a call mon raise preflop et mes 2 (gros) barrel avec Q7 off pour toucher double paire au turn (vs mes JJ). J’ai beau voir ça souvent, je n’arrive pas à  jouer de cette façon.

A part ça, j’ai pas mal souffert su ce sat. Les quelques mains potables que j’ai touchées preflop n’ont pas connecté, aucun de mes c-bet n’est passé, 1er ou 2eme barrel. Mon stack finit par tomber à 14BB quand une bataille de blind se termine en massacre. J’ai 88 en SG, je raise, le BB me 3bet, ce que je prends pour un move quasi systèmatique vu mon stack, son stack et nos positions. Je shove et il insta-call avec les As. Owned!

Du coup, je me suis concentré sur le sunday special. J’ai late reg de 30 petites minutes, ce qui n’est rien en comparaison des 3h d’enregistrement tardif autorisés! Le tournoi s’est déroulé sans trop d’encombre. J’ai appliqué un jeu assez solide. Malheureusement, les cartes n’étaient pas trop avec moi. Et puis j’ai fait une boulette. Une bonne grosse boulette qui m’a coûté chère à un moment important du tournoi. Alors que j’avais 68K de stack c’est à dire un tout petit peu au dessus de l’average à quelques place de la bulle, j’ai call un raise du cut-off avec [Kd Jd] en BB. Je me suis posé la question du 3bet, mais KJ OOP n’est pas une main très confortable je trouve.  De toute façon, ce n’est pas là que je considère avoir fait mon erreur. Au flop tombe 2 carreaux. Je décide d’adopter une ligne de check/Call jusqu’à la river sur un board [4d 7d 3h 2c Ks]. Habituellement, j’aurais check/raise le flop mais là non. Là j’ai préféré jouer la calling station persuadé que j’avais plein d’outs. J’ai même call son dernier barrel et il m’a montré [Qs Kh] . J’ai été puni.

Je n’étais pas pour autant mort. Il me restait 40k sur des blinds à 800/1600. Mais je n’avais plus assez de profondeur pour jouer au 4bet. malheureusement, c’est là que la traversée du désert a commencé. J’ai rien pu faire, enchaînant les 94, Q2, 83 etc. Quand la bulle a sauté, il me restait 12 big blinds.

Aux blinds 1500/3000, je fini par push les 8BB avec [4c 4h], payé et crushé par [Qs Ts]. J’ai donc bust 246ème pour 200€, pas de quoi crâner.

 

4 MTT: 1 TF, 1 Bulle, 1 ITM et 1 Spew

Voilà une soirée qui doit ressembler à pas mal de vos soirée poker. Hier, je me suis lancé dans 4 tournois simultanée. C’est le max que je puisse faire niveau concentration, surtout avec un PC Portable 15″. (note pour plus tard: acheter un 27″).

J’ai joué le Top Shark, le 5€ Knock out sur PS, l’Open du soir sur Winga et le Top50 sur Winamax.

Je commence toute de suite pas le plus frustrant: le Top 50!

Alors qu’à un moment du tournoi, j’étais 3eme en chips, j’ai fini par me retrouver shortstack à quelques place de la bulle. A la bulle même, il me restait entre 2 et 3 BB. Comment j’en suis arrivé là? Et bien, à cause d’une succession de mauvais coup. D’abord une paire de 10 contre As Dix qui touche son As. Des pockets paires qui me coûtent un peu trop chères et surtout un énorme pot perdu avec KK vs JT. Je raise préflop, il call. Flop: QJ4. Je c-bet 3/4 du pot, il call. Turn: K qui me donne un set mais ouvre un quinte. Je bet 3/4 du pot encore et il call. River: As.  Je check call perdant. (je sais, j’aurais du fold).  J’aurais pu survivre si je n’avais pas enchainé les poubelles. Pour vous dire, je fini par push à la bulle avec 2BB mon QT meilleure main depuis un moment. Je suis insta-call par AJ. Je touche une Q au flop mais un As river met fin à mon agonie. Une bulle sur un 50€, c’est très énervant.

Le Top Shark.

Là, je vais aller vite. J’ai sauté sur un coup que j’ai pas vu venir. Du spew dans les règles de l’art. Alors que j’ai un gros stack et de quoi voir venir, un mec limp préflop avant moi. Je raise avec 88 au bouton. Il call. Flop 227. Il check, je cbet, il reraise allin et je call. Franchement, sur le moment, je le voyais sur une pocket paire 4,5 ou 6. .. pas loin, il avait 99 🙄

Le 5€ K.O sur PS.

Pas mal ce tournoi. Ça fait 2 fois que je le joue et j’aime bien. La structure est correcte et le petit bonus de 1€ par knock out est sympa. J’ai pas eu beaucoup de chance mais je n’ai pas eu de malchance non plus. Un tournoi basique finalement. Je n’ai sorti que 2 joueurs et j’ai fini ITM 108ème sur les 966 joueurs au départ. A noter mon dernier coup quand même parce que ça n’arrive pas souvent: Je bust avec une paire de 4 contre une paire de 5 sur un flop 542. Set over Set, c’est le platane assuré!

L’open du soir pour finir en « beauté »

Profitant de la mini bankroll que j’avais depuis ma seconde place au championnat des pote control, je me suis inscrit sur l’open du soir, un tournoi semi-deepstack à 10€ et 2500€ garantis. La garanti fut d’ailleurs largement dépassé avec + de 3000€.  C’est dingue comme le poker est plus facile quand on gagne presque à chaque fois qu’on est devant preflop! J’ai eu du jeu et j’ai touché. Je me suis hissé en table finale avec un stack confortable. Puis arriva un coup vraiment étonnant, vous direz ce que vous en pensez:

Le short stack de la table push allin. Il est just call par un joueurs qui a un stack au 2/3 du mien. Je suis dernier à parler et j’ai QQ. J’hésite à shove allin mais je vois pas l’intérêt de mettre tout mon stack alors qu’une belle relance dans ce genre de configuration devrait faire comprendre au 3ème joueurs que j’ai une grosse main et que je veux isoler le short-stack. Mais ce joueur décide de call mon bet!

Le flop est affreux pour voir: AKx. On check comme des cons jusqu’au bout pour finalement voir que le short stack a un As, et le vilain qui a call mon 3bet KQ pour une paire de K qui bat ma paire de Q. Comment auriez-vous négocier ce spot vous?

Après ce coup, c’est pas compliqué c’est le désert. La bonne grosse traversée comme on en connait tous. Sauf qu’en table finale, ça fait mal au cul. Sur le dernier coup, j’ai [Qc Jc] en BB. Le mec avec qui j’ai l’historique ci-dessus, limpe au bouton (glop). Je raise bien comme il faut et il call en position. Le board offre un baby flop avec 2 trèfles. Il m’en faut pas plus pour push allin, ce qui représente environ 100k dans un pot de 100k. Malheureusement, je suis insta-call par [Kc 8c], une des pires mains sur laquelle je pouvais tomber. Pas de miracle et je bust 5ème pour 180€ 🙁

Viedejoueur quoi 😎

Top Shark, WPT et Pote Control

Je vais commencé par le Top Shark ou plutôt devrais-je dire le top Fish tellement le niveau est médiocre. J’ai bien joué ce tournoi (vriament!) et j’ai eu un peu de réussite, notamment avec un [Ac Kc] vs [Th Ts] qui touche une flush. Mais tout ces efforts seront vain quand je finirai par sauter vs le gros boulet de la table. Dans ces moments, on regrette vraiment de jouer au poker. Non vraiment. Le boulet de chez boulet est le spécialiste des raise UTG+1 à 5/6 BB avec des poubelles. Il a fait le coup plus d’une fois.  Il le fait une fois de plus en relançant 6 BB. Il est suivi par un joueur. Au pot il y a quelque chose comme 15k . J’ai 48k et [Qh Qs]. Je décide de shove genre steal. Le boulet insta-call avec [Ah 8h] et il touche un As.

Le satellite WPT ne s’est pas beaucoup mieux passé. Et une fois de plus, j’ai été très étonné par le niveau… de merde. Genre des call pour toucher un  gutshot river… et d’ailleurs c’est comme ça que je saute. Je touche double top paire au flop et je vais faire payer cher… le type paye à la river pour toucher 3 cartes et bien sûr, touche. Sur un satellite à 22€ pour le WPT Dublin, j’avoue que ça m’a  laissé perplexe. J’ai joué 2 jours de suite ce satellite et 2 jours de suite, j’étais sur des tables au niveau déplorable.

Reste le Championnat Pote Control. La promo sympa de chez Winga qui permet de prendre un ticket pour l’EPT de Deauville grâce à la team Pote Control. Là, ça a bien joué. J’ai fait un peu de montagne russe mais moins que d’habitude. J’ai gagné un coinflip crucial qui m’a permis de respirer à 30 left sur les 82 joueurs au départ pour 10 places ITM et j’ai fini 2ème… J’ai eu un joli coup de pousse à 3 left quand je décide  de shove avec [Ah 8h] vs [Qc Qd] et que je touche mon As pour finit en heads up.  Heads-up qui fut assez long d’ailleurs. Malheureusement je déchatte sur le dernier coup où mon [Ah 3h] s’empale sur [Ks Js] qui trouve sa quinte!

Mais je suis content de ce résultat pour mon 1er tournoi « pote control » qui me permet de prendre 8 points et 73€. C’est un petit pas vers Deauville 🙂

Vous auriez pu suivre cette merveilleuse aventure en direct live sur viedejoueur.com 

Retour d’outre tombe

Je vais la faire courte parce que ça ne necessite pas d’analyse technique particulière mais voilà. Samedi soir, j’ai testé pour la première fois le 3k€ garantis sur pokerstars.fr à 20€ de buy-in. J’ai bien aimé le style de jeu (ça joue sérieux) et la structure idéale pour un tournoi de ce montant (3k de jetons et des rounds de 10mn).

Après avoir réussi à monter un beau stack, j’ai mangé des coups à en perdre presque toutes mes dents. Et l’inévitable s’est produit: Je me suis retrouvé presque à poil à quelques places de la bulle.

D’habitude, je m’envoie en l’air à ce moment là ne me disant « fuck  l’itm, je veux des chips pour la TF ». Et du coup, je bust comme un couillon. Cette fois, tellement frustré d’avoir monté un beau stack puis d’être descendu au dessous de 0, j’ai décidé de m’accrocher comme la moule à son rocher et j’ai appliqué la « méthode Hairabedian ».  J’ai même fait un move de lopette méchant en tentant un min raise avec AK off, me faisant payé par un gros stack, et finissant par fold sur un baby flop. La LOSE.

A une place de l’ITM (27 places payées sur 158 joueurs) – j’avais 0.5 BB. Oui vous lisez bien, 0.5 big blind.

J’étais mort putain.

Puis j’ai ressuscité.

A 13 left, j’étais 3ème en jetons. Paré pour la TF… et la win quasi assurée si je ne m’étais pas foutu en l’air comme un dératé dans un monster pot.

Vous avez compris, après ce retour d’outre tombe, j’ai fini par bust 13ème.  J’étais tranquille en BB avec 42 off et j’avais rien demandé quand le bouton décide de limp. Je check et un flop magique apparaît: 2Q4. Je check, il bet, je raise, il 3bet, je 4bet, il 5bet… et moi comme un con, je shove. A aucun moment mon cerveau calcule que je pouvais etre derrière. « Une pocket 2 ou 4 et il aurait raise préflop quoi ». Alors quoi? Alors Q4 forcément. Fuck me.

Le pire, c’est que j’étais quand même content de moi, après avoir frôlé la mort.

Vous auriez pu suivre cette merveilleuse aventure en direct live sur viedejoueur.com 

 

4ème tentative sur le Top Shark: l’ITM!

Pour voir les épisodes précédents de mon « challenge top shark« , je vous renvoie sur mes tentatives 1,2 et 3.  Cette 4ème s’est déroulée plutôt pas mal. Je me suis enregistré tardivement sur le tournoi, à +45mn je crois, les blinds étaient à 100/200. Mais avec un stack de 20.000 au départ, je ne m’en suis pas soucié.

Après seulement 4 mains jouées, j’avais plus de 85k.

Ma première main me fait passer de 20k à 35k sur un bluff.  2 limpers sur blinds 150/300 me poussent à bet avec mes [7c 5c] au cut-off pour ramasser le beau pactole du pot preflop. Sauf qu’un des limpers décide de call. Le flop est : [Jh Ac 5s]. Le vilain check, je c-bet pour 3/4 du pot…  et je me prends un 3bet de l’espace à 3.5 fois mon bet. Je prends pas mal de temps pour finalement envoyer la boite et il fold.

La main d’après me propulse assez haut. J’ai [8h 8d] et décide de suivre un 3bet hors position. Un peu risqué avec ce genre de main mais j’ai la profondeur pour setminer. Et bingo, le flop est magnique: [Ac Kc 8s]. On est 3 dans le pot et tout le monde part à tapis. J’ai [Ad Kd] & [Kc Qh] en face et mon set tient.

Etant donné qu’en très peu de coup, j’ai monté un gros stack, je n’ai pas jugé utile de jouer trop aggro.  Quand la bulle a sauté, j’avais un peu plus de 200k, ce qui me situait un peu au dessus de la moyenne.

Quand arrive un coup un peu inévitable: Un type loose-aggro (mais plutôt mauvais) relance UTG. J’ai AK off en position de high-jack et je décide de shove mes 200k pour isoler. Le bouton qui a 60k boite avec TT. Sa paire tient et me fait une belle entaille. Un peu tard, le même mec aggro qui fait un peu n’importe quoi relance une fois de plus et je fais exactement le même move, au cut-off cette fois en boitant avec [Ac 9c].   Et boom, je suis insta-call par le bouton qui montre une jolie paire de dames. Pas de miracle au board et je me retrouve avec à peine plus d’une blind. La suite est classique, je mets au milieu mes pauvres jetons avec une main assez belle mais forcément payée par une daube… qui touche et bust.

Je finis donc 159ème sur les 1754 au départ. C’est pour le moment, mon meilleur classement sur ce top shark mais c’est encore bien loin des 18 places qui permettent de passer en stade 2.

Peut être que la 5ème sera la bonne? :mrgreen:

 

3ème tentative sur le tournoi Top Shark

3ème tentative sur le top shark ce soir et 3ème échec. Je saute 642ème sur les 2248 au départ avec une jolie petite paire d’As. Inutile de vous dire que je l’ai mauvaise. Dès le début j’ai morflé en perdant plus du double de mon stack. Mais j’ai gardé mon calme, j’ai pas de fait de connerie et j’ai fini par remonter au dessus de l’average, sans même avoir besoin de trop de chance.

Cette fois, j’ai joué un peu plus serré que les 2 première fois. Pas forcément par choix mais plutôt parce que j’ai eu beaucoup de poubelle et pas trouvé de bon spots. Vous savez ce que c’est.  Et puis finalement, je m’emplafonne avec ce dernier coup. Je raise comme d’habitude en middle position avec [Ad Ac]. Le BB défend. Flop 97T rainbow. River 7. Ça part à tapis et il montre [Jc 8d] pour une quinte floppé – sick. Ce type était à ma table depuis le début et je l’avais vu pas spécialement bien jouer mais beaucoup toucher…

Aller,on dit que la 4ème sera la bonne?

2ème tentative tournoi Top Shark: bust à la 1ère main.

L’article va être court mais pas autant que mon tournoi. Ce soir, je me suis inscrit pour la 2ème fois au tournoi Top Shark. Et j’ai bust à la première main. Pas mal non?

J’ai [Jh Jd] en SB. Un joueur en middle position raise à 444 (blind 50/100). Je 3 bet à 1455. Un peu cher sans doute mais je voulais pas trop me retrouver à jouer mes mignons (comme disent Benny et Yu, les bros de la maison du bluff) hors de position. Et voilà que je me fait 4 bet. A ce moment si je just call, je devrai jouer post flop un pot de 10000 et il me resterait 10000. La marge de manœuvre aurait été plus que limité. Autant dire que c’est fold ou shove.

J’ai shove et je me suis retrouvé face à [As Ac]. Oui je sais, bust avec JJ sur un tournoi comme celui là, c’est idiot. Jamais 2 sans 3 dit-on?

J’ai joué mon 1er tournoi Top Shark ce soir

Mode LAG enclenché. Marre de me prendre des bad de l’espace, au moins en étant lag, je sais pourquoi je perds. D’ailleurs, j’ai perdu! Busted dans les 1000 et quelques sur les 2800+ du départ… 2800! Un field énorme qui a permis de dépasser très largement le prizepool garanti qui nécessitait qu’environ 1000 joueurs.

Décidé à jouer LAG donc, j’ai tout de suite enchaîné les 3bet dans des spots qui m’ont semblé propice. Par exemple, un limp en middle position, un raise du cut off, suivi par le bouton… de quoi faire un bon gros pot, idéal pour 3bet light en SB. C’est ce que j’ai fait avec [Kc 7c], suivi par un joueur, je C-bet évidemment sur le flop sans importance et remporte un gros coup. Le coup suivant je fais la même avec [7c 6c] en étant cette fois en late position. Tout le monde fold preflop, parfait. Comme ça marche, je continue le coup d’après (le coup joué par moi bien sûr, je n’ai pas enchaîné ces 3 coups) avec un 3 bet  depuis le cut-off avec [7d 4d]. Une petite sur-relance post-flop suffira à l’emporter.  Mais le poker, c’est jamais simple et je finis par perdre quelques coups. Je finis par faire les montagnes russes, ma spécialité… jusqu’à une erreur fatale:

Je suis en BB avec [9c 9h]. J’ai 65k de stack, soit plus de  50 BB à ce moment là. Un shortstack qui a ~18k en middle position fait tapis. J’envisage de le call mais le joueur au bouton paye. Il reste à ce joueur encore 27k derrière. Du coup, ça change mes plans.  Pour moi, le premier joueur qui fait tapis n’est pas vraiment un problème, je pense avoir toutes les chances d’etre en coinflip avec lui, voire bien au dessus s’il a une petite paire. En revanche le just call du 3ème joueur est plus embêtant.  J’ai cliqué sur ZE ALLIN BUTTON tout en regrettant de le faire, certainement entraîné par la dynamique que je m’étais imposée depuis le début du tournoi. Je savais que c’était une erreur. Sur ce spot, seul les premium pouvaient justifier un tel move.

J’ai été insta-call par une paire de 10. Ce qui est assez léger comme call quand on y pense. Mais en l’occurence, il a eu raison. Le flop a quand même donné un joli brelan au short stack qui avait poussé avec une pocket 5.

Du coup, je me suis retrouvé avec moins de 17BB. Je suis déjà revenu de plus loin mais c’était sans compter sur ma deuxième boulette: Un joueur en late position relance et je décide de shove en BB avec 33. Light mais il pouvait très bien avoir un broadway et fold ou au pire me payer pour un coinflip. Raté, je suis tombé sur KK.

Ce ne sera donc pas cette fois que j’atteindrai le stade 2 de la Shark Academy mais comme je vous le disais, je compte bien sur cette série de tournoi pour progresser. Ma ligne de conduite pour les prochains tournois sera donc en gros la même : me faire violence, me forcer à agresser, choisir les bons spots etc. Tout un programme. Rendez vous au prochaine tournoi Top Shark 🙂


Demain dimanche, je vais jouer…

Ca faisait longtemps que je n’avais pas consacré la soirée de mon dimanche à jouer quelques MTT. C’est chouette le poker mais on ne dira jamais assez que c’est très chronophage. Bref, demain je vais tenter quelques tournois et je voulais vous prévenir au cas où on se retrouverait sur une table ensemble.

Sur Pokerstars:

Sur Winamax:

  • Le sunday surprise (buy-in 10€ et une fiat 500? à gagner)
  • L’Xtase  (buy-in 100€, SH) et peut être le main event (buy-in 150€) si j’ai le temps de pécho un ticket (peu probable avant demain)

Sur Betclic

Sur ACFPoker

Voilà, c’est tout! Non pas que j’aimerais pas en jouer plus mais je préfère limite le multi-tabling, déjà que sur un portable 15″, c’est du sport.

Vous pourrez suivre mes tournois en direct sur mon twitter. En espérance que lundi je vous fasse un CR de winner, Good Luck à tous pour vos parties!