Divers

Un peu de « whine » et beaucoup d’espoir!

J’aimerais tellement écrire autre chose mais il y a rien à faire, mes dernières mains ne sont que du concentré de bullshit. A croire que je suis né pour whine. Pourtant j’y mets de la bonne volonté mais ça ne suffit pas manifestement. Je gagne un coin flip sur 5. Quand je touche KK, je suis face à AA et si ma paire, par extraordinaire, domine celle de l’adversaire, il hit un set… à la turn de préférence pour être sûr de me own totalement.

Alors quoi? J’arrête le texas holdem et je me mets à la roulette? Après tout pourquoi pas, Philippe Ktorza arrive bien à décrocher le jackpot là aussi!
Mais en fait non, parce qu’il parait que si on se remet en question au poker, on finit par progresser. Non?

Bah non. fuck it. Ce que je pense profondément c’est que j’ai largement le niveau du paquet de bouses qui finit par chip une belle perf, voire même qui les enchaîne, comme entraîné dans une spirale vertueuse de chatte. Je ne dis pas que je n’ai pas besoin de progresser et que je ne fais jamais d’erreur. Je dis juste que pour un joueur de tournois occasionnel à petit buy-in comme on peut faire sur www.bwin.fr/, c’est une question de timing. Et le timing, il n’y a pas de secret, pour être dedans, il faut beaucoup jouer. On en revient toujours à la même chose et franchement ça ne m’arrange pas. Alors je whine un peu, beaucoup.

Mais je continue de jouer. L’espoir fait vivre, ça c’est bien vrai.

Et puis je tente le loto à 100 million garantis. Au moins la FDJ ne connait pas l’overlay elle.

no-matter-how-hard-you-can-hope-demotivational-poster-1241011827

Comments (1)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *