Étiquette : Wagram

Sortir d’un tournoi avec AA, c’est douloureux!

C’est ce qui m’est arrivé aujourd’hui au satellite du cercle Wagram pour le 500€ deepstack de lundi. La structure est clairement celle d’un turbo: on part avec seulement 1500 de chips blind 25/25 (ensuite 25/50, 100/200..) et des round de 30 minutes. En live tout est plus lent, pour vous donner une idée, un tour de table ça prend pas loin de 15 mn.

J’avais commencé pas trop mal avec un double up pour ma première main jouée. J’avais 94 off en BB. 2 limper, je check et le flop 44J me donne un brelan. je check call mourant les 3 barrels du mon adversaire qui montre JQ. Ensuite je passe un [As Js] face à un joueur qui a montré des talents pour lire les mains des adversaires. Je suis UTG avec AJ donc et je relance. Il me 3 bet et je paye. J’ai une image plutôt tight. Le flop 7K4 me permet de faire un C-bet en simulant AK et ça marche.

Ensuite c’est période désertique. Manque de bol les 2 fois ou je tente un vol de blind je me retrouve face à un joueur qui me 3 bet à tapis et je suis contraint de jeter.

Arrive un coup un peu bizarre. A ma gauche un joueur limp alors qu’il est le shortstack de la table. Je relance avec 55 et il me fait tapis. J’aime pas trop ça mais j’ai la cote pour payer. Il découvre AQ et il touche son As au turn.
Du coup je suis un peu moins à l’aise et de nouveau j’enchaine les poubelles. Quelques coups plus tard, je paye une relance avec 66 et j’entends dernière moi Tapis. Je décide de fold et je fais bien car le mec montre JJ.

Arrive le moment que tout joueur redoute dans un tournoi, le push/fold. Il me reste un peu moins de 9 BB de stack quand arrive le coup qui me sort. Je suis en position de BB et je vous [As Ah], le mec en position de Hi-jack qui vient de s’assoir avec un bon paquet de chips devant lui relance à 1200 (les blinds sont 300). Il me reste 2300 + les 300 que j’ai déjà mis dans le pot, et je fais tapis en espérant que le mec me paye vu son gros stack.
C’est exactement ce qu’il fait et montre [Qc Td]

flop: [Qd Kc 7h], turn [Jc] et river [9s]

Et me voilà out.Vraiment dommage car le deepstack est un beau tournoi sur lequel j’aurais vraiment pu jouer mon meilleur poker.

Deep stack du Cercle Wagram

Du 19 au 27 Juin, le cercle Wagram organise une série de tournoi Deepstack et j’y serai! En tout cas, je devrai y être le samedi 19 à 15h pour le satellite à 50€ qualificatif au side event à 500€ qui aura lieu le lundi 21 juin à 21h. Ce tournoi propose un stack de départ de 20 000 jetons pour des niveaux de 40 minutes. Il se déroulera sur deux jours puisque le final est prévu le lendemain à la même heure.

Le main event à 2000€ de buy-in, quant à lui, a aussi le droit à ses satellites avec un 50€ rebuy et un 200€ freezeout. Je verrai si je tente les satellites en fonction de leur structure. 😎

Si vous aussi vous participez, laissez un commentaire qu’on se retrouve sur place.

Compte rendu du freezeout 150€ du Cercle Wagram

wagramHier soir j’étais au Cercle Wagram pour le premier freezeout de l’année à le 150€ de buy-in. J’ai tenté de vous mettre un peu au parfum en direct sur twitter mais avec mon nokia, ce n’est pas très facile (note pour plus tard: se faire offrir un Iphone!).

Le tournoi a commencé à 21h. Le tirage au sort m’a désigné en place numéro 1, c’est à la gauche sur croupier, bouton au premier tour. La structure de ce freezeout est la suivante: 3000 de stack de départ, 1er niveau de blind à 25/25 qui augmente toutes les 30 minutes. Dit comme ça on pourrait croire que c’est un deepstack mais ne vous y trompez pas! Jouer en live n’a rien à voir avec le rythme des tournois en ligne et finalement la structure est assez rapide. Je me suis d’ailleurs fait un peu avoir avec ça. Il y avait 85 joueurs au départ, ce qui selon Céline (elle se reconnaitra ;)) est un « petit jeudi » (c’est plutôt autour d’une centaine habituellement).

Pour ce qui ne peuvent pas mettre 150€, le cercle organise des satellites turbo à 30€ juste avant le tournoi. C’est un bon moyen de se qualifier.

Me voici donc assis, shuffle up and deal Croupier!

Mon voisin de gauche était très sympa et on a bien discuté. (David si tu te reconnais, fais moi signe 😉 ). Mais tout sympa qu’il était – ou bien que j’étais – on était pas là pour jouer!

Je n’ai pas touché une main pendant un bon moment. J’ai plutôt joué serré en ce début de tournoi, histoire de voir un peu comment jouaient les joueurs de la table. Pour mon premier bon coup, j’ai payé une relance à tapis d’un nana qui était short stack. J’avais AQ, elle avait 33. J’ai touché une dame. Elle est sortie sans dire un mot et j’étais plutôt content car, à son jeu, je sentais qu’elle était une joueuse très sérieuse (j’ai appris plus tard qu’elle était classée).

J’étais en mode routine (comprendre mains moisies) quand 2 nouveaux joueurs sont venus prendre place et ont bouleversé l’ordre des choses. Une nana et un jeune mec, tous les 2 avec un stack énorme. La nana super agressive a parfaitement joué son rôle de chipleader en sur-relançant systématiquement les relances des joueurs. Le mec, un peu plus calme, n’en était pas moins agressif quand il fallait. Résultat, les tapis moyens comme le mien ont souffert.

Arrive mon 2ème coup « marquant ». Je suis BB, je paye une petite relance (les 2 gros tapis étant à ma gauche, je savais qu’ils n’allaient pas me relancé!) de la SB avec 109. Le flop tomber 10J7. La SB fait relance et j’envoie la boite. Il a réfléchi longuement avant de finalement payé. Sur le moment, j’étais pas super content de ma main mais il a abattu A3 et je suis resté dans la partie.

Je respire un peu mais ce n’est pas vraiment la zone de confort non plus. S’en suis une longue traversée du désert. Le croupier me distribue poubelles après poubelles et les blinds augmentent.

A l’heure de la pause (2h30 après le début du tournoi), il reste 34 joueurs et j’ai un stack un peu en dessous du stack moyen.

A la reprise, je suis changé de table. Les joueurs qui sont là jouent ensemble depuis un moment et je sais que je vais devoir m’imposer un peu. Coup de chance, c’est à ce moment là que j’ai un petit rush. Entre les blinds et les anté, ça devient rentable de voler le pot avant le flop. A peine assis à la table j’enchaîne 3 vols de suite avec des petites relance. Les joueurs me prenne pour un malade de la relance. Mais ce qu’ils ne savaient pas c’est que j’avais réellement des bonnes mains et que j’aurais même aimé être payé. Sur les 3 relances j’ai eu AQ, JJ, KK.

Le joueur à ma droite se marre et dit à tout le monde qu’après mon enchainement, je ne serai plus crédible si je tentais le vol une 4eme fois… ce que j’ai fait 2 mains plus tard en envoyant la boite en position de BB après que 4 joueurs soient rentré dans le coup. Ils ont tous successivement beaucoup hésité à me payer mais personne n’a suivi. J’ai décidé de montrer ma main (la seule que j’ai montrée du tournoi): QQ.

Quelques coups plus tard, je commets ma 1ere grosse erreur avec 99 en main. Je fais une relance foireuse sur la river après une série de check et je suis payé par un jouer qui KJ et qui avait trouvé son J à la turn. Après ce coup, je suis de nouveau dans les petit tapis. C’est le pire moment, car les blinds sont énormes. Pour arranger le tout, les 2 gros stack de la table d’avant nous rejoignent. Il reste plus que 2 tables, 20 joueurs en course.

A ce moment, je sais que ma seule alternative est d’attendre une main correcte pour envoyer le tapis. C’est exactement ce que je fais vers 1.15 am alors qu’il reste 17 joueurs (9 places payées) avec AV. Je suis payé par monsieur gros stack, vous savez, celui du début (ce mec à une montre qui vaut un œil.. ou un rein comme vous voulez!). Il abat K8… Il touche un brelan de 8 au flop et je suis out.

Bilan:

  • J’ai joué pendant 4h10
  • Sorti 17ème sur 85.
  • J’ai fait une belle boulette
  • Trompé par la structure faussement deep, je n’ai pas été assez agressif.
  • J’ai joué avec des gens plutôt très sympa et l’ambiance était très agréable.
  • J’ai bu 3 café et un coca
  • J’ai pas touché beaucoup de bonnes mains mais j’ai évité les accidents
  • Je me suis promis que la prochaine fois, je finirai dans les places payées

Visite et impression du cercle Wagram

Mise à jour 10 juin 2011: Le cercle Wagram a fermé ses portes suite à une descente de la PJ. Plus de news ICI.

Mise à jour du 8 janvier 2009:  je vous l’avais annoncé il y a quelques jours, hier je suis retourné au Cercle Wagram afin de me faire une deuxième impression et tenter de gommer la première. J’ai donc participé au freezeout à 150€.

cercle wagram poker room

J’ai été accueilli par Céline, que je remercie au passage pour sa gentillesse et son professionnalisme. J’avais prévu large de peur de me retrouver bloqué (bouchon et neige!) mais finalement je suis arrivé assez tôt au cercle. Je me suis installé au bar pour prendre un café et m’imprégner un peu de l’ambiance. Assis là, je me suis gavé de caféine histoire de tenir la forme. Le cercle Wagram offre certainement un des café les moins chers de Paris (1€ le café). Le tournoi a commencé à 21h (au lieu des 20h30 prévu). En ce début de saison, il y avait 85 participants, ce qui apparemment est un peu en dessous de la moyenne de ce tournoi qui tourne habituellement plutôt autour d’une centaine (Pour un compte rendu plus complet du déroulement du tournoi, je vous renvoie ICI).

Les croupiers tournent beaucoup et tous ceux qui sont passés à ma table étaient vraiment très sympa. Je ne suis pas encore assez un habitué pour les nommer mais ça viendra peut être :mrgreen: En revanche à ma table, tous les joueurs n’étaient pas de bonne humeur mais la grosse majorité étaient détendus et content d’être là.

Au final, cette nouvelle expérience a totalement changé ma vision du Cercle Wagram. Certes on retrouve une clientèle moins élitiste qu’à l’aviation club de France mais je pense que c’est aussi ça qui fait son succès (certains diront son charme mais je n’irai pas jusque là). C’est plus détendu et je compte bien y retourner régulièrement (le freezeout de 300€ me tente bien!).

Programme du Cercle Wagram:

Chaque semaine:

  • Lundi 20h30: tournoi FFDP 50€ ou 100€
  • Mardi 21h: 200€ freezeout
  • Mercredi 20h30: 50€ rebuy (super sat pour le main event du mois)

Tous les jeudis soir à 20h30

  • 1er jeudi du mois: 150€ freezeout
  • 2ème jeudi du mois: 300€ freezeout
  • 3ème jeudi du mois: 500€ freezeout
  • 4ème jeudi du mois: 300€ Omaha Pot limit

Dimanche à 16h: 60€ freezeout (pour ce tournoi, réservez à l’avance car il y a du monde!)

CERCLE WAGRAM
47 Avenue de Wagram
75017 PARIS
01 43 80 65 13

archive avril 2008: visite et impression de cercle wagram

L’article suivant a été écrit en avril 2008. Une mise à jour est disponible ICI.

Hier soir j’étais en train de boire un verre avec un ami sur les champs, quand nous décidâmes de visiter l’aviation club de france (ACF). Pour ma part, je joue seulement en ligne, mais j’ai toujours eu envie de m’assoir à une table. Quant à mon ami, il est tout juste amateur de poker (mais intéressé et curieux sur le sujet) et voulait s’imprégner de l’ambiance d’un cercle et pourquoi pas, tenter une petite partie.

Bref, je me suis dit que c’était l’occasion de voir. Nous nous dirigeâmes donc vers l’ACF juste à côté. Passer la porte d’entrer qui sent le vieux et qui plus est, en travaux, nous nous retrouvons devant le comptoir. On était plutôt bien luné, on pensait boire un verre, tâter l’ambiance et finir assis sur une table. On a vite déchanté. Le jeune homme derrière son comptoir nous a dit qu’il fallait allonger la cotisation de 100€ pour poser un pied à l’intérieur du club. On a essayé de lui expliquer notre démarche mais il s’en foutait et nous a vite expédié quand il a compris qu’on avait pas l’intention de faire un chèque.

On est donc ressorti rapidement et on s’est retrouvé sous la pluie battante tels 2 chiens mouillés frustrés de s’être fait rembarrer de la sorte. Mon pote me regarde et bien motivé,me propose de marcher jusqu’au cercle Wagram. Ok banco!

On arrive totalement trempé pour le coup au cercle wagram, 3 molosses à l’entrée. Bon. On monte à l’étage et on arrive devant une sorte de comptoir avec 2 types derrières au look franchement patibulaire. Celui de droite avait carrément l’air d’un repris de justice, cheveux gominés, mâchoire carrée et on imaginait facilement le fusil à pompe sous le comptoir. Ok je sais que vous vous dîtes que j’exagère, que j’ai regardé trop de film, mais c’est quand même l’impression que ça nous a fait à moi et à mon ami. Bref, on arrive finalement à négocier de monter à l’étage des tables en laissant notre carte d’identité sans payer la cotisation. On arrive donc dans une grande salle avec tables de poker et bar en arrondi. On décide de se poser au bar et d’observer les joueurs et l’ambiance générale. Première impression, ça fait un peu « cheap » – les chaises sont tout droit sorties de chez but – même les croupiers ne sont pas franchement gâtés niveau matos. Les mecs qui surveillent la salle sont dans la lignée des 2 cerbères d’en bas. Pas agréables avec un fort accent que je n’ai pu identifier – résonance Europe de l’est? – il y en a même un qui a viré un joueur de façon plus que désagréable pour un raison que j’ignore mais ce que je peux dire c’est que le joueur en question n’était pas agressif.

On a commandé 2 cafés. J’ai donné un billet de 20€ et on m’a rendu la monnaie (18€) en jeton. Je me suis dit qu’ils étaient malins les gars à filer des jetons… Assis là, tourné vers la salle, on avait un poste d’observation idéal. Première impression, les joueurs sont de tous les âges et toutes les couleurs. Mais en y regardant de plus près certains avaient l’air de sortir de prison, d’autre avaient des cernes et semblaient au bord de l’épuisement. Un autre qui discutait avec un des « surveillants » de la salle dans sa langue maternelle sentait tellement fort l’alcool que je respirais par la bouche.

Enfin de compte on avait l’impression de se retrouver dans un de ces clubs qu’on voit dans les films de mafieux. J’ai conscience que c’est exagéré mais c’est vraiment la sensation qui nous a sautée au visage à moi et mon ami. On a finit par s’en aller, non sans croiser un dernier type qui sortait griller une clope, totalement imbibé d’alcool lui aussi. Quand on s’est retrouvé dehors – sous la flotte une fois de plus – on était vraiment dubitatif sur ce qu’on venait de voir. Le moins qu’on puisse dire c’est qu’on est très loin des ambiances chics des casinos ou bonne enfant des cercles amateurs.

C’est une première impression et je me laisse le loisir de la nuancer dans l’avenir mais je suis tout de même stupéfait de ce que j’ai vu, entendu et ressenti pendant cette petite heure au cercle Wagram.

Je sais que je ne suis pas le seul, puisque mon pote a ressenti exactement la même choses, mais je serais curieux de savoir si d’autres parmi vous, ont eu ce genre d’expériences (à propos de wagram ou d’un autre cercle).

En fin de compte, je me suis promis de m’essayer prochainement à l’aviation club de france qui n’avait pas l’air du même acabit mais en attendant, je serais toujours en train d’arpenter les room online.