Étiquette : Pokerstars

Comment gagner un Spin & Go 5€ x6 en 9 minutes.

Mieux qu’un long discours, une vidéo du spin & go que je viens de jouer. Je n’ai pas trop ce format et je l’utilise essentiellement pour faire acte de présence sur pokerstars quand je n’ai pas joué depuis un moment… vous savez pour éviter de me faire fermer mon compte 😉 Alors quand en plus, je peux gagner 30€ vite fait bien fait, je dis pas non!

Blague à part, je me garderais bien de vous donner des conseils pour ce format tellement il dépend de la chance… Maintenant à force d’en faire, j’ai quand même pu repérer quelques astuces, notamment celle ci :

Plus le jackpot est gros, plus vous devez jouer agressif.

Maintenant, à vous de jouer !

PokerStars Power Up, une bonne idée ?

Dans un milieu en permanente mutation, mais aussi en léger surplace depuis quelques années, PokerStars, le plus grand site de poker en ligne, a décidé de jeter un pavé dans la mare en créant une nouvelle application qui a pour ambition toute simple de révolutionner le poker, rien que cela. Afin d’attirer les nouvelles générations un peu plus réfractaires au poker car ayant perdu l’attrait de la nouveauté, le géant du poker s’est mis en tête de développer un jeu de poker mêlant à la fois le jeu classique de cartes avec d’autres cartes magiques pouvant changer complètement le déroulement d’une partie. Je n’ai pas encore pu jouer à la version finale, car la période de tests vient juste de se terminer, mais je me suis renseigné pour en savoir plus et surtout pour savoir si cela pouvait m’intéresser.

Finalement, le concept est relativement simple mais efficace. En plus des cartes normales, chaque joueur se voit distribuer des cartes spéciales, qu’il ne peut utiliser que si sa jauge de pouvoirs n’est pas entièrement vidée. Cette jauge se vide à chaque fois que l’on utilise un pouvoir spécial, et se remplit peu à peu à chaque nouvelle main jouée. Il existe 9 pouvoirs différents qui ont tous des effets différents sur la partie. A priori, certains sont quand même plus avantageux que d’autres, mais coutent du coup plus d’énergie. Il est par exemple possible de voir une carte de chacun de ses adversaires, ou de changer une de ses cartes et de choisir parmi 3 autres, ou encore d’empêcher tout pouvoir d’être lancé sur une main. D’autres, comme la possibilité de voir la carte en haut du paquet, donc qui ne sera jamais posée, paraissent moins utiles.

A part ces cartes, les règles classiques du Texas Hold’em demeurent, mais il est clair que ces pouvoirs spéciaux changent beaucoup de choses, et qu’une partie de poker Power Up est complètement différente d’une partie normale et demande d’autres types de stratégie et de bluff. Je trouve ce mélange entre poker et magie vraiment intéressant et ce serait certainement un challenge d’y jouer, car pleins de réflexes adoptés au poker pourraient se révéler dangereux dans une telle partie où beaucoup plus de choses peuvent se passer. Il est aussi important de dire qu’à partir du moment où quelqu’un fait tapis, il devient alors impossible d’utiliser un quelconque pouvoir, ce qui évite de trop grands bouleversement à un moment aussi crucial.

On sent bien l’influence du jeu HearthStone sur ce PokerStars Power Up, puisque beaucoup de joueurs de poker se sont aussi lancés sur ce jeu, il paraissait donc logique d’en faire une autre version mais complètement centrée sur le poker. Après, en tant que vrai fan de poker, je pense que je prendrais beaucoup de plaisir à jouer à Power Up, mais uniquement pour un peu de fun et de relaxation, mais pour ce qui est des choses sérieuses, la version classique du poker me paraît plus adéquate. Je vois ainsi mal les plus grands champions de poker commencer à se lancer des sorts autour des tables de casinos tels des chasseurs de Pokémons.

Toutefois, il faut rendre le mérite à PokerStars de toujours essayer de créer de nouveaux contenus et de nouvelles manières de jouer au poker afin de toucher un public toujours plus large et d’amener au poker des joueurs qui ne s’y seraient pas rendus de manière directe. Pour ma part, étant déjà accro au poker, PokerStars Power Up ne changera pas ma vision de celui-ci mais pourrait bien me procurer quelques soirées passionnées à essayer de maîtriser toutes les nouvelles possibilités et combinaisons de ce poker magique.

J’ai (enfin) ouvert un nouveau compte sur pokerstars.fr !

Je le savais, c’était inéluctable. Mais pour être honnête, je ne pensais pas que ça prendrait autant de temps! Rappelez-vous, le 30 mai dernier, j’apprenais que pokerstars avait fermé mon compte. Et mine de rien, on est déjà le 18 août. C’est vous dire à quel point je suis un peu à la ramasse en ce moment niveau poker en ligne. Mais j’ai donc fini par rouvrir un compte et j’ai bien l’intention de rentabiliser mon énorme dépôt de 50€ que j’ai lâché pour l’occasion. Au passage, j’ai bénéficié d’un bonus de 15€ offerts, toujours ça de pris.

La procédure d’inscription fut un peu plus simple que dans mon souvenir… jusqu’au moment fatidique où il a fallu choisir un nouveau pseudo de joueur…

Trouver un pseudo qui n’existe pas et ressemble – à peu près – à quelque chose n’est pas chose aisée sur pokerstars. Depuis 2008, année où j’ai du ouvrir mon premier compte PS sur LE POINT COM, j’ai u plus d’un pseudo. Le dernier en date n’était pas génial mais il faisait le job : BR3AK1NGBAD en hommage évident à la série du même nom.

Cette fois, j’ai souhaité puiser mon inspiration dans le jeu sur lequel je me bute 5 soirs par semaine : OVERWATCH.

Bon inutile de vous dire qu’étant donné qu’on est 35 millions à jouer à ce jeu, je n’étais le seul à avoir eu l’idée… Du coup, évidemment impossible de prendre le pseudo d’un des héros du jeu tel quel. Mais j’ai trouvé un compromis acceptable avec : D00MFIST en remplaçant les OO par 00.

Doomfist, le « vrai », c’est lui :

Avouez qu’à une table de poker, il imposerait le respect ^_^

De mon côté, j’espère en imposer également un maximum sur pokerstars.fr mais la route sera longue! Wish me luck!

VISITEZ POKERSTARS

 

Pokerstars.fr a fermé mon compte!!

Ça faisait un petit moment que je ne m’étais pas fait une petite partie sur pokerstars.fr. Il faut dire que j’ai perdu un peu en motivation niveau poker depuis quelques temps, surtout à cause du temps que ça prend.  C’est passionnant le poker, aucun doute la dessus, mais c’est chronophage de ouf. Et puis, c’est comme tout le reste, moins on en fait, moins on a envie.  Bref, toujours est-il que je voulais me refaire une petite sessions sur PS… qui a tourné court puisque à peine lancé, je tombe sur :

Et ma réaction :

Surpris et persuadé qu’il s’agit d’une erreur, je décide d’écrire au support de pokerstars.fr. Note ua passage que leur support est toujours aussi efficace et rapide! Et voici la réponse que j’ai reçue :

Conformément à la législation française, votre Compte Stars ‘BR3AK1NGBAD’ a été fermé suite à une période d’inactivité de 365 jours.

Et ma réaction :

Pourtant, pas d’erreur, ça faisait bien plus de 365 jours que je n’avais pas joué en argent réel sur cette room. C’est juste hallucinant et ça m’a fait réaliser à quel point j’avais la tête dans le guidon!

Et ça m’a aussi fait réaliser à quel point pokerstars avait été assez nul sur ce coup, pour ne pas avoir fait une seule tentative de rattrapage… même pas une du niveau de PMU .

Bref, du coup, j’ai lâché l’affaire en me disant que ce serait l’occasion de rouvrir un compte tout neuf… et de me prendre encore la tête sur le pseudo que je vais bien pouvoir choisir ^_^.

 

Megastack de Gujan-Mestras

Pokerstars a lancé un nouveau circuit mondial à tout petit buy-in : le MegaStack. L’objectif est simple: séduire les joueurs récréatifs en leur offrant « un espace pour développer leurs compétences sans casser leur tirelire« . Et pour cause, le main even est à 170€ , ce qui est clairement un tout petit droit d’entrée pour un tournoi live de poker. Alexis Laipsker avait peut-être raison quand il parlait de la mort des grands  tournois (comprendre : gros prizepool) qui avaient certes l’inconvénient d’être difficile d’accès mais avaient l’énorme avantage de faire rêver. Mais ça, c’était avant. Avant que la bulle poker n’éclate et les rêves de million avec. Et franchement pour être honnête; préférez-vous jouer plusieurs tournois et avoir une bonne chance de gagner quelques milliers d’euros ou 1 seul dans toute votre vie avec la nanoscopique chance de gagner des millions?  Clairement, la montagne de billets sur la table et la win qui peut vous changer une vie est ce qui a contribué fortement au succès du poker. Et je pense que ce sera toujours le cas pour un grand nombre d’entre nous. Personnellement, je fais partie de ceux qui préfèrent les gros tournois. Je préfère m’acharner sur des satellites de satellites pour tenter de décrocher un gros ticket d’entrée. Et je peux vous dire ça avec d’autant plus d’honnêteté que je n’ai jamais joué de très gros tournois. Mon plus gros buy-in live était celui du main event de AFC poker à 1500€. Pour moi, la limite basse est à 550€ comme les winamax poker tour ou l’open de dublin.  Les satellites restent accessibles  et la gagne permet de repartir avec un beau billet… Si c’est pour jouer un tournoi à 170€, je préfère me contenter des tournois online comme les magnifiques mini wsop.

Il n’empêche que je comprends tout à fait que beaucoup de joueurs seront ravis de vivre l’expérience de poker live pour une poignée d’euro… Pokerstars.fr propose d’ailleurs des satellites de qualification à partir de 1,10€!

Qualifiez-vous pour le MEGA STACK ICI

Calculer les probabilités au poker : Mode d’emploi

Salut à tous ! Je profite d’un petit moment de libre pour vous parler d’un super livre que j’ai lu récemment : la biographie d’Annie Duke, qui raconte son parcours ainsi que ses techniques pour gagner. Ce bouquin très distrayant m’a fait accrocher sur un point : la manière dont sont calculées les probabilités. Déjà, les probabilités, c’est quoi ? C’est le calcul de ses chances de réussite par rapport aux cartes en main et sur le deck. On a donc trois sortes de probabilités : les pré-flops, les tirages et les probabilités au flop. En bref, il s’agit de connaître en pourcentage la force de votre main. 

Pour les matheux, c’est simple : prenez en compte la probabilité d’une figure lors du pré-flop. Une paire d’as, donc, vaut plus qu’un deux de trèfle et une dame. Il existe des dizaines de variantes des probabilités pré-flop.

À chaque changement dans le jeu, vous devez ré-ajuster vos estimations. Réfléchissez : si votre main pré-flop avait de grandes chances de gagner, elle peut perdre sa valeur au fil du tirage. Ne comptez pas sur une seule carte dans le jeu pour ce fameux flush. Cela a très, très peu de chances d’arriver. Il faut donc s’habituer à compter les cartes (couleurs, valeur, etc) afin de savoir, au fil du tirage, vos chances de réussite. Par exemple : vous avez deux cœurs dont l’as. Deux cœurs ont été tirés au flop. Vous avez de fortes chances qu’un troisième cœur sorte au turn ou à la river. Proba élevée = vous pouvez parier. 

Pour les moins matheux – et/ou ceux qui s’aventurent en ligne – vous avez de nombreux simulateurs en ligne, que vous pouvez télécharger gratuitement. Pour ma part, cependant, je préfère payer un peu histoire d’avoir du matériel de qualité… Et de soutenir les développeurs indépendants, ce que je ne rechigne jamais à faire. Enfin, c’est aussi parce que les différents logiciels offrent des dizaines de fonctionnalités. Les trois à retenir sont : le calcul de la cote, la sauvegarde de vos parties afin de jauger vos points forts et vos faiblesses, et la mesure de vos adversaires (ce que j’ai particulièrement aimé du côté de Poker Pro Labs). 

Attention cependant ! Il y a un débat passionné autour du sujet, révolution numérique oblige. Et même si ça aiderait bien les joueurs un peu rouillés comme moi, il est essentiel de faire un tour du côté des règlements afin de connaître les logiciels autorisés ainsi que ceux qui sont bannis. Je vous conseille cet outils de calcul de probabilité, vraiment bien fait!  

Dans tous les cas, la biographie de la première gagnante du WSOP Vegas m’a bien fait cogiter. Il est essentiel d’avoir au moins la notion de statistiques et de pourcentage de réussite de votre main… Ainsi que celle des autres. Les poètes préfèrent appeler cela le hasard ou la chance : nous, on s’en tiendra aux chiffres.

Il faut toujours garder en tête que vos probabilités ne sont pas les seules en jeu. En plus des vôtres, ce sont aussi celles qui occupent ceux que vous affrontez. Il s’agit donc aussi de calculer les autres figures possibles, et de prendre en compte la possibilité – toujours désagréable – que celui qui vient de remiser pourrait très bien l’emporter. 

Dans tous les cas, prenez l’habitude de compter, ne serait-ce que pour la concentration, et inspirez-vous des astuces des grands joueurs pour vos parties que ce soit en poker en argent réel ou au poker gratuit!

Une reprise comme on les aime

3 mois que j’avais pas jouer au poker et surement plus que je n’avais pas fait des tournois à plus de 10€. Mais ce soir, il y avait du lourd puisque pokerstars proposait un tournoi à 50€ pour 200000€ en mode « zoom » et winamax démarrait ses winamax series. Je me suis saigné, le nombre de mois sans jouer m’a déculpabilisé sur l’absence totale de gestion de bankroll pour cette session. Me voilà donc sur le zoom, le sunday surprise pour 10€ et l’event 3 des winamax series pour 50€ à 250000€ garantis. ENORME.

21h20 et j’ai sauté de tous les tournois. 

Je vous donne 2 coups. Eux seuls ont scellé mon destin en me dépouillant de 95% de mon stack à chaque fois.

Sur le zoom de pokerstars: Dans un pot où je 4bet preflop, je finis à tapis sur un flop rainbow 8JQ. Vilain a 9T off (la preuve)

Sur l’event 3 de winamax: Je call un 3bet avec T9 suited. Flop sympa avec T59. Je check raise allin au flop et je suis payé par AJ. Turn: Q, river: K et c’est plié.

Du côté du sunday surprise, c’est la même histoire avec un runner-runner dans les dents.

Vis ma vie de poissard bordel.

 

In dans l’event #1 des FCOOP (french championship of online poker)

Le FCOOP va bientôt démarrer les amis et cette fois j’ai la ferme intention de briser la chaîne de déchatte que j’ai sur ces put*** de tournois. Je n’ai jamais deeprun , je me demande même si j’ai déjà fait ITM. Peut être à l’époque du .com sur les WCOOP et encore. Bon, il faut dire que je suis loin d’avoir joué beaucoup de tournois. Mine de rien le total des buy-in pour cette édition 2012 grimpe à 5400€, ce qui est à des années lumière des capacités de ma bankroll. Du coup, je suis obligé de passer par les satellites de qualification qui offrent des tickets (comme la plus part d’entre vous) et comme je l’ai déjà développé sur pokerbastards.com, c’est plutôt ev-.  Il n’y a que FrenchPokerTouch pour prendre son ticket au premier coup comme un bon gros charttar! Moi, j’ai du en faire 3 hier soir avant de prendre finalement le ticket pour le FCOOP #1 à 100€ et 400k€ garantis! J’ai joué un 5€ freezeout hyper turbo, un 5€ rebuy turbo et un 2€ rebuy turbo. Comble de l’ironie, c’est sur le  2€ que j’ai eu mon ticket pour seulement un double rebuy et 1 addon soit, 6€. Mais si j’ajoute le 5€ freezeout et le 5€ rebuy, finalement j’ai du investir 26€! Quitte à investir une vingtaine d’euros, je pense que les megasat du dimanche sont plus intéressants. Mais bon, que voulez-vous, on espère tous prendre un ticket pour 5€, non?!

Maintenant que j’ai dit tout ça, je vais regarder les autres satellites!

Il y a bien sûr, les satellites pour le main event. L’objectif est de prendre le ticket à 100€ pour le super sat du dimanche. Je vous tiendrai au courant. Mais j’aurais bien tenté un petit tournoi PLO cette année. Le choix est limité mais celui qui me fait envie, c’est le PLO heads-up à 150€. Manque de bol, il n’y a pas de salellite pour ce tournoi. D’ailleurs les satellites en PLO sont plus rares. C’est dommage car si la plus part des débutants maîtrise les règles de poker en texas holdem poker no limit, c’est loin d’être le cas du pot limit omaha! Et je parle même pas de la sélection des mains de départ en PLO qui est inconnue de 80% des joueurs que je peux croiser.

L’autre magnifique tournoi du FCOOP c’est le #11, un tournoi à 300€ de buy-in et 300000€ garantis. Seul problème, il n y a pas de satellites! Je ne pige pas pourquoi pokerstars ne propose pas de satellite pour ce tournoi, il doit forcément y avoir une raison?! D’ailleurs sur les 20 tournois que compte le FCOOP, seuls 4 ont des satellites. WTF!

Finalement, il va falloir faire une bonne grosse perf lors de ce premier tournoi pour s’assurer les buy-in des suivants 😉 Easy game.

 

 

Le Hot 10€ sur pokerstars

Je sais, il ne faut avoir que ça à faire pour jouer ce tournoi qui a lieu sur pokerstars.fr à 9h00 du mat’. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle ça ne m’arrive pas souvent mais j’ai testé ce matin et je tenais à vous faire partager mon impression. Après tout, c’est bientôt les vacances, vous aurez peut être le temps 😉

The hot 10€ est un tournoi à structure turbo mais pas si rapide qu’il n’y parait. On démarre avec un stack de 10000 jetons sur blinds 25/50. Les niveaux durent 5 minutes. La première erreur que font beaucoup de participants à ce genre de tournoi est de mettre tout son tapis au milieu en mode « je boite et je vois si je double » pensant qu’ils n’auront pas le temps de monter un stack. C’est faux. Sur ce genre de tournoi vous avez facilement 7/8 niveaux avant de devoir prendre des risques. Ça fait 40 minutes de tournoi et un bon paquet de mains. Inutiles de shove avec une pocket pair ou un As mal kické ses 60 BB deep!

Par contre, si vous n’avez pas pu monter un stack suffisant les premiers niveaux ,c’est sur que ce sera plus difficile pour la suite. Difficile mais pas impossible. C’est comme ça que j’ai pris le tournoi de ce matin. Tranquillement. J’ai évité les coups high variance au début. Je suis hissé en table finale où j’ai finalement bust sur une rencontre assez inévitables vu le peu de profondeur de tout le monde à ce moment du tournoi avec [Jc][Tc] vs [As][Jh]. Notez que le flop m’a apporté beaucoup d’espoir avec [4c][9c][8h]. Mais la chance a préféré choisir mon adversaire et j’ai sauté 7eme. Le gain de 95€ semble un peu limite quand on voit qu’on est 7/311 joueurs mais c’est la loi de ce genre de tournoi.

Pokerstars propose une série quotidienne de tournois baptisés « The Hot » basés sur la même structure. Les buy-in vont de 3€ à 100€. En moyenne ils durent entre 3h et 4h. Je pense que je vais tenter d’en faire une bonne petite série et je vous dirai si ç’est rentable 😉

4 MTT: 1 TF, 1 Bulle, 1 ITM et 1 Spew

Voilà une soirée qui doit ressembler à pas mal de vos soirée poker. Hier, je me suis lancé dans 4 tournois simultanée. C’est le max que je puisse faire niveau concentration, surtout avec un PC Portable 15″. (note pour plus tard: acheter un 27″).

J’ai joué le Top Shark, le 5€ Knock out sur PS, l’Open du soir sur Winga et le Top50 sur Winamax.

Je commence toute de suite pas le plus frustrant: le Top 50!

Alors qu’à un moment du tournoi, j’étais 3eme en chips, j’ai fini par me retrouver shortstack à quelques place de la bulle. A la bulle même, il me restait entre 2 et 3 BB. Comment j’en suis arrivé là? Et bien, à cause d’une succession de mauvais coup. D’abord une paire de 10 contre As Dix qui touche son As. Des pockets paires qui me coûtent un peu trop chères et surtout un énorme pot perdu avec KK vs JT. Je raise préflop, il call. Flop: QJ4. Je c-bet 3/4 du pot, il call. Turn: K qui me donne un set mais ouvre un quinte. Je bet 3/4 du pot encore et il call. River: As.  Je check call perdant. (je sais, j’aurais du fold).  J’aurais pu survivre si je n’avais pas enchainé les poubelles. Pour vous dire, je fini par push à la bulle avec 2BB mon QT meilleure main depuis un moment. Je suis insta-call par AJ. Je touche une Q au flop mais un As river met fin à mon agonie. Une bulle sur un 50€, c’est très énervant.

Le Top Shark.

Là, je vais aller vite. J’ai sauté sur un coup que j’ai pas vu venir. Du spew dans les règles de l’art. Alors que j’ai un gros stack et de quoi voir venir, un mec limp préflop avant moi. Je raise avec 88 au bouton. Il call. Flop 227. Il check, je cbet, il reraise allin et je call. Franchement, sur le moment, je le voyais sur une pocket paire 4,5 ou 6. .. pas loin, il avait 99 🙄

Le 5€ K.O sur PS.

Pas mal ce tournoi. Ça fait 2 fois que je le joue et j’aime bien. La structure est correcte et le petit bonus de 1€ par knock out est sympa. J’ai pas eu beaucoup de chance mais je n’ai pas eu de malchance non plus. Un tournoi basique finalement. Je n’ai sorti que 2 joueurs et j’ai fini ITM 108ème sur les 966 joueurs au départ. A noter mon dernier coup quand même parce que ça n’arrive pas souvent: Je bust avec une paire de 4 contre une paire de 5 sur un flop 542. Set over Set, c’est le platane assuré!

L’open du soir pour finir en « beauté »

Profitant de la mini bankroll que j’avais depuis ma seconde place au championnat des pote control, je me suis inscrit sur l’open du soir, un tournoi semi-deepstack à 10€ et 2500€ garantis. La garanti fut d’ailleurs largement dépassé avec + de 3000€.  C’est dingue comme le poker est plus facile quand on gagne presque à chaque fois qu’on est devant preflop! J’ai eu du jeu et j’ai touché. Je me suis hissé en table finale avec un stack confortable. Puis arriva un coup vraiment étonnant, vous direz ce que vous en pensez:

Le short stack de la table push allin. Il est just call par un joueurs qui a un stack au 2/3 du mien. Je suis dernier à parler et j’ai QQ. J’hésite à shove allin mais je vois pas l’intérêt de mettre tout mon stack alors qu’une belle relance dans ce genre de configuration devrait faire comprendre au 3ème joueurs que j’ai une grosse main et que je veux isoler le short-stack. Mais ce joueur décide de call mon bet!

Le flop est affreux pour voir: AKx. On check comme des cons jusqu’au bout pour finalement voir que le short stack a un As, et le vilain qui a call mon 3bet KQ pour une paire de K qui bat ma paire de Q. Comment auriez-vous négocier ce spot vous?

Après ce coup, c’est pas compliqué c’est le désert. La bonne grosse traversée comme on en connait tous. Sauf qu’en table finale, ça fait mal au cul. Sur le dernier coup, j’ai [Qc Jc] en BB. Le mec avec qui j’ai l’historique ci-dessus, limpe au bouton (glop). Je raise bien comme il faut et il call en position. Le board offre un baby flop avec 2 trèfles. Il m’en faut pas plus pour push allin, ce qui représente environ 100k dans un pot de 100k. Malheureusement, je suis insta-call par [Kc 8c], une des pires mains sur laquelle je pouvais tomber. Pas de miracle et je bust 5ème pour 180€ 🙁

Viedejoueur quoi 😎