Étiquette : Paires

Comment négocier les petites paires en tournoi?

Je ne sais pas vous, mais moi je suis toujours content de découvrir que j’ai une paire en main, aussi minable soit-elle! Et je ne parle pas uniquement des paires de 2 ou de 3. Les petites paires vont au moins jusqu’à 7. Ensuite on rentre dans le merveilleux monde des paires moyennes.

C’est bien naturel d’être content d’ouvrir une main avec une paire déjà faite. Après tout, poket 2, c’est suffisant pour battre AKs! Mais en réalité c’est aussi très dangereux. Je vois tous les jours des joueurs envoyer la boite avec une petite paire en main. Pire, j’en vois capable de payer un ALL-IN sur un flop 10JQ avec en main 55. C’est ridicule. Et je suis poli.

La seule chose que vous devez avoir en tête avec cette main, c’est qu’elle est bonne uniquement dans les cas ou vous trouvez votre set au flop, c’est à dire un brelan. Ce que vous devez donc avoir en tête, c’est la probabilité de trouver un brelan au flop avec une paire en main. Je vous passe les détails de calcul. Cela arrivera une fois sur 9 environ (cote de 8 contre 1). Autrement dit, il faut cela ne vous coûte pas trop cher pour aller voir le flop. Le corolaire du principe « je paye pour mon set » est que vous devez jeter votre main si le flop ne vous aide pas. Si par miracle vous pouvez aller voir la turn et la river gratuitement, profitez en. Si vous devez payer, préférez jeter à moins que la cotes soit particulièrement intéressante ou que vous soyez déjà committed (c’est à dire que vous avez mis tellement d’argent dans le pot par rapport à votre tapis que vous n’avez plus de raison de folder).

Toutes les autres façon de jouer cette main sont dangereuses. A vous d’aprécier la situation toujours en fonctions des sacrosaints:

  • Taille de votre M (grosse blind+petite blind+ante)
  • Nombre et type de joueur à la table
  • Votre Position

La meilleures combinaison serait un M>30, une position au bouton ou pas loin et pas plus d’un joueurs déjà engagé.

La pire serait d’être en position UTG (under the gun) avec un M entre 10 et 15. Dans ce cas aucune visibilité, vous marchez sur des oeufs. Dans ce cas, je conseille un simple call et on lâche s’il y a une grosse relance.

Pour les M<10 la question se pose pas trop. Vous êtes dans la zone rouge et tous les prétextes sont bons pour envoyer le tapis. Vous devez vous jeter à l’eau. Vous avez toujours une main qui peut tenir sur des 50/50.

Comment jouer une paire moyenne (middle pair)?

Les paires moyennes sont les 8, 9, 10 et Valets. 8 étant l’extrême limite mais je la mets quand même dans les paires moyennes. Après tout il y a autant de carte en dessous qu’au dessus du 8.

La paire de valets est souvent surjouée. Considéré par les débutants comme une très forte main, il n’en est rien. A manœuvrer avec beaucoup de précaution. Elle a sa place dans les paires moyennes, surtout en début de tournoi.

Je vous ai schématisé une table de 9 joueurs. Elle me servira de base pour illustrer mes propos.

En position sur les places rouges, vous pouvez suivre. Une relance serait périlleuse car vous avez de nombreux joueurs derrières vous. Au mieux ils call et vous n’avez aucune visibilité sur leur jeu. Au pire il sur-relance et vous serez tenté de suivre… à vos risques et périls.

Sur les place oranges, cela dépendra des moves des joueurs avant vous. Suivre une relance est envisageable en se disant que vous y aller pour trouver une brelan au flop. Dans le cas contraire et s’il y a des cartes supérieures à votre paire au flop,  jetez sans regret. Toujours sur les places oranges, si personne n’a fait de relance ou s’est contenté de suivre, c’est le moment de tenter un move à votre tour en faisant une relance. Elle ne doit pas être frileuse. Le but est de gagner le coup tout de suite ou de réduire à 1 le nombre de vos adversaires postflop. Je conseillerais donc une relance du montant du pot. Si vous êtes suivi, vous aurez toujours la possibilité de trouver votre brelan. Si vous êtes sur-relancé, vous devrez vous coucher.

En position sur les places vertes, vous pouvez pratiquement suivre toutes les relances. Bien sûr ce sera aussi le moment idéal pour relancer et remporter le pot. Il existent pourtant des cas dans lesquels, même avec cette position, vous jetterez votre main. Le cas d’école, c’est une table finale d’un tournoi. Chaque place coûte chère. UTG+1 relance à hauteur du pot, UTG+3 sur-relance. Tout ça finira surement à tapis et vous n’avez pas votre place. Au contraire, vous risquez d’en gagner une ;).

Certains joueurs trouveront mon approche très sage, voire frileuse. En ligne, beaucoup de joueurs vont à tapis avec leur paire de 10. J’approuve totalement ce style sur une table finale, mais en début de tournoi, c’est prendre des risques totalement inutiles. Des risques qui vous conduiront dans le platane 4 fois sur 5.

10/10 contre AA

Décidément, je crois que je ne vais plus jouer que sur Pokerstars! D’abord, je dois admettre que le niveau est plutôt bon même sur les petites tables. Ensuite, après ma série d’hier où j’ai enchainé les paires, me voici engagé dans un coup plutôt inquiétant pour moi.

Je suis en très short stake et je touche une paire de 10. Le joueur à ma gauche fait une relance standard que je sur-relance. Ce même joueur me fait tapis et je suis.

Le board:

7 Q 4 10 8 qui me donne dont un brelan. 2 fois en 2 jours que je touche un brelan de 10.
Je sais que c’est 100% de chance mais il en faut parfois et Pokerstars est définitivement mon ami 🙂