Moins tu joues, moins t’as envie de jouer.

C’est une règle universelle et qui ne souffre d’aucune exception: moins on pratique une activité, moins envie de la pratiquer et inversement. Pas un domaine n’échappe à cette règle. Et surtout pas le poker. Vous voyez déjà où je veux en venir mais attention. N’allez pas croire que je n’aime plus le poker, loin de là. C’est juste que cela fait maintenant presque 2 mois que je n’ai pas joué et que l’envie de m’y remettre s’éloigne chaque jour un peu plus. D’un côté, c’est assez troublant. Après tout, pendant des mois, des années mêmes, j’ai joué plusieurs soirs par semaine. Mais là, ce soir, mon seul plaisir, c’est de vous parler, pas de jouer.

Il y a bien sûr des raisons. La plus évidente est mon nouveau job qui me prend plus de temps que l’ancien. Mais la vérité, c’est que j’avais déjà sérieusement ralenti depuis quelques temps. Il faut dire que j’ai consacré du temps à ce putain de poker. J’ai même essayé de me faire une place dans ce milieu, pas en tant que joueur pro, je précise, mais bien professionnellement parlant. D’ailleurs à quelques joueurs près, j’avais l’occasion de travailler chez PMU, alors que je venais d’accepter un poste ailleurs. Ironie vous avez dit?

Pour autant, je ne tire pas ma révérence. Je le dis et je le répète, j’aime le poker, j’aime le jeu et j’ai bien l’intention de vivre encore quelques bonnes sensations autour d’une table virtuelle ou réelle.

GL amis joueurs et lecteurs. Rendez-vous sur les tables.