Le Poker est-il un sport?

poker sportLa question fait débat. On a même évoqué l’éventualité d’intégrer le poker au J.O… Mais  le Poker est-il vraiment un sport?

Certains disent oui en argumentant qu’on retrouve dans le poker des similitudes avec les compétitions sportives comme la concentration, la rigueur ou le contrôle de soi. On peut ajouter l’endurance physique qui est indispensable pour tenir plusieurs heures de tournois.  Les partisans du non avancent qu’il n’y a pas de performance physique à proprement parler et que l’hygiène de vie nécessaire est sans commune mesure avec cette des grands sportifs.

Personnellement, je suis de ceux qui pensent que le Poker n’est pas un sport à part entière. C’est une discipline qui se rapproche plus des échecs voire de sport comme le billard (et encore dans ce dernier cas, on retombe sur l’idée de performance, d’agilité)

Et vous, vous vous préparez façon grand sportif ou vous êtes avachis avec votre coca et mon fraises tagada?

xmaster

9 réflexions sur « Le Poker est-il un sport? »

  1. Pour moi le poker n'est pas un sport. Il n'y a qu'à regarder David Benyamine, ancien joueur de tennis athlétique transformé en pub vivante pour la junkfood par le poker. Ou alors Jimmy Fricke alias Gobboboy (qu'on ose me dire qu'il ressemble à un sportif de haut niveau…).

    C'est en effet une discipline cérébrale comme peuvent l'être les échecs. Avec en plus une part de chance qu'on ne peut pas contrôler, et qui finalement donne tout son intérêt à la chose. Imaginez une partie d'échec pour laquelle on jetterais un dé pour savoir si oui où non la pièce accepte de faire le mouvement qu'on souhaite lui faire effectuer. Le poker c'est ça.

  2. non, pour moi, le poker n'est pas un sport. Sinon, il n'y aurait aucun obèse dans les tournois de poker 😉

    et il faudrait séparer les hommes et les femmes (toutes les disciplines sportives le font, les écarts sont trop importants)

    et, tu connais des sports où le hasard tient une place non négligeable ?

  3. (Si cela peut vous brancher, voici tiré de mes écris sur mon site, la partie un de ma réponse au sujet de savoir si le Poker est un sport ou pas)

    C'est parti !

    Tu (pardon Toi…) es sûrement jeune et dynamique.

    Tu conduit tes mains au dessus de la table. Cet exploit de la nature pourrait être réalisé par chacun d'entres nous et même avec les pieds.

    Justement, tu sautes les pieds disjoint sur une occasion unique. Tu cherches et trouve (peut-être) les bons bristols (ancien nom donné aux cartes).

    Tu nages, marches puis cours vers ta probable victoire.

    Un captivant flop se dénude devant toi comme un rêve commun au commun des mortels.

    Souriant et t'auto-enlaçant, tu cours vers la tortueuse tournante (dite aussi la sinueuse).

    Comme une musique ni faite, ni achevée, tes doigts planent au dessus de tes jetons déjà préparés à êtres expulsés comme une naissance tardive, comme un bouchon de champagne.

    Emouvante situation pour toi comme pour d'autres. Le public lève les yeux au ciel cherchant l'immaculé. Mais la conception, c'est devant que cela se passe.

    A ce moment là, un ange, moitié démon passe.

    Le silence se fait.

    Caméra braquées sur le miracle. Tu passes à la télé. Contrechampêstre sur les visages qui épient la table. Eclairage sur les frimousses (Ancien nom donné aux cartes dont les thèmes sont des figures, Rois, dames, valets) guettées de toutes parts.

    Les yeux s'écarquillent, s'étonnent s'émoustillent comme une rivière finissant sa course…

    La rivière tombe…

    Les cartes sont abattues comme aux champs de mars. Elles auraient préféré la perpète.

    Tout s'éclaire maintenant.

    Le dealer vire de bord et parachute devant toi la totalité des jetons.

    Tes cartes ? Du rouge et du noir…

    Travelling arrière, congratulations, sourires élargis. Plan séquence en plongé auto réversible.

    Les spectateurs sont autorisés à gaspiller une larme de leur corps en visionnant ce miracle.

    Cet instant de naturel éclat. Cette esquille vibratoire. Le couple de figures s'est uni pour un instant…

    Un instant seulement…

    Le coup parfait. Pluie d'autosatisfaction.

    Sur la table verte désormais déserte, sur un bord, une dune, comme une ile, tes jetons.

    Tant d'énergie, tant d'émotions, tant de pleurs, tant de joie méritent que cela soit accompagné de sportivité.

    Cher internaute, je viendrais te conter au prochain épisode, si le poker est un sport ou non Du même coup, tu liras la suite.

    Patiente comme un vertueux, je m'en vais de ce pas, te préparer le récit suivant.

  4. Voici maintenant la partie 2 de mon récis 🙂

    Le poker un sport ? Une vertu ? Une science ? Un art ? Va savoir…

    Le but de ce texte est de tenter de poser des évidences sur le poker pour déterminer si oui ou non le poker est un sport.

    Il faut commencer par la vertu.

    La notion de vertu semble inaccoutumée pour un jeu de carte.

    La vertu n'a pas son origine dans le sens moral que nous lui prêtons de nos jours.

    Ce mot utilisé à diverses sauces vient du grec arèté, qui définit une authentique excellence.

    Homère (pas le Simpson) pour parler de la force et de la vitesse d'un coureur ne disait-il pas " L'arèté des jambes " ?

    La vertu désigne donc à l'origine l'excellence physique.

    Cher internaute, cela n'a l'air de rien, mais quand tu sais cela, tu ne sais pas rien…

    Pourquoi diable est-ce que je t'emmène sur ce terrain pas si vague ?

    Parce qu'il est important de savoir, s'il existe un certain idéal (une excellence, donc une vertu, donc un théorique physique) dans le sport. Si c'est le cas pour le poker (excellence de l'esprit) alors on n'est pas loin de répondre OUI à propos de savoir s'il s'agit d'un sport ou pas.

    Revenons à la question qui n'hante personne. Est-ce que le poker est un sport ?

    Fait quelques pas en arrière mais fait attention à la marche.

    On ne connaît pas bien la genèse du sport, mais l'on peut sans trop se tromper dire que les jeux olympiques en sont la source.

    Tout commença en 776 avant J.C., l'épreuve du stade était reine et il n'y avait même pas de PC, rien de rien…

    Bref on devait bien s'ennuyer comme des rats morts.. Je m'égare. En fait, cela consistait à réaliser une course à pied de 192 mètres.

    En vérité, je te le dis. Le sport (qui ne s'appelait pas encore sport) était tout bonnement une fête religieuse avec de la musique et pas de champagne et où divers concours (dont cette satanée course à pied) venait s'ajouter à d'autres concours.

    Les combats avec armes, chevaux, courses de chars sont arrivés vers 50 avant J.C..

    En quoi cela te concerne, toi le joueur de poker ?

    Cela ne te parle pas ? Le guerrier, le combattant ? N'y vois-tu pas là quelques notions communes avec le poker ?

    Certes, au poker c'est moins violent, mais le but est bel et bien d'éliminer l'adversaire.

    Tu n'es pas convaincu ? Comme je te comprends cher internaute. Allons un peu plus loin dans le raisonnement.

    Peut-on imaginer le poker comme un sport ?

    Difficile de définir le sport sans y placer le corps au centre.

    Et pourtant…

    Le sport mêle clairement une activité physique, des pouvoirs, de la vitalité en un mot comme en mille, la valeur du corps humain.

    Mais sans un chouia d'activité de l'intelligence, aucun résultat n'est possible.

    C'est décisif.

    Un sportif pratique quelque fois la psychologie. Le sportif doit savoir se concentrer, se montrer ferme et volontaire, avoir l'esprit de détermination. Ben alors ? Ce n'est pas pareil au poker ?

    Qui dit sport, dit dépense physique. A ce titre, le poker est considéré comme un authentique combat. Les joueurs de haut niveau sont soumis à un stress intense.

    S'ils veulent maintenir leur niveau de jeu durant la totalité d'un tournoi, ils doivent avoir une condition physique irréprochable.

    Il est temps de résumer un peu et de conclure…

    Le poker est-il un jeu ?

    Plus que cela ?

    Une science ?

    D'une certaine façon non ?

    Un sport ?

    Pourquoi pas ?

    Un art alors ?

    En fait le poker est tout cela à la fois, mieux encore c'est un univers fourmillant de valeurs fascinantes.

    Un univers passionnant, qui, loin d'être inaccessible au commun des mortels, n'exige des petits que nous sommes qui souhaitent s'y adonner aucune qualité particulière pour commencer.

    Imagination et d'intuition, un peu de bon sens, une certaine disposition à considérer une situation, à saisir des décisions, administrer son temps et le tour est joué.

    En cela, on peut dire que le poker possède une indéniable valeur formatrice.

    Pour aller plus loin, en revanche, il faudra un physique à presque toute épreuve.

    Je suis persuadé que certains joueurs arrivent à perdre des kilos dans des situations de stress et de concentration extrême.

    Certains jeux de l'esprit ont été reconnus sport par les ministères au début de l'année 2000. Les échecs par exemple, alors pourquoi pas le poker ? Cela permettrait à certains clubs d'obtenir des subventions et de promouvoir au mieux ce noble jeu.

    Cette reconnaissance a été perçue chaudement par le milieu échiquéen. Tout cela après un dur combat qui a duré des années des instances dirigeantes de la FFE (Fédération française des échecs).

    La véritable question à se poser est à mon sens : Le poker est-il un sport ou un jeu ?

    Certains pourraient dire que c'est un jeu car l'activité corporelle développé durant une partie de poker consiste uniquement à déplacer pousser des jetons. A ceux ci, je répondrais qu'ils n'ont jamais joué un tournoi de poker où on enchaîne les tables tous les jours et où chaque partie peut durer des heures indécentes… Je leur dirais également qu'ils n'ont pas assisté à un marathon où l'on joue pendant des heures non-stop.

    Le poker est donc un sport, car un bon corps est nécessaire pour que la tête fonctionne et pour jouer un minimum décemment.

    Une bonne condition physique et mentale pour pouvoir jouer correctement à haut niveau et même à un niveau plus bas.

    Pour enfoncer le clou. Je ne vois pas pourquoi des sports comme le tir à la carabine seraient avérés comme sport et le poker non.

    Ces deux sports méritent en effet cette appellation non pas par leurs dépenses physiques (quoi que…) mais mentale.

    Conclusion, le poker est un jeu comme tous les sports.

    Que cela soit écrit…

    Cordialement,

    Gainternet

  5. Bonjour,

    Je viens d eposter deux messages pour tenter de répondre à la question.

    Apparemment, ils ne sont pas passés.

    Est-e que les messages sont limités en taille ?

    Cordialement.

  6. Merci beaucoup 🙂

    Finalement dans la nuit dernière, j'ai mis ces messages sur mon blog également 🙂

    Bonne fêtes et à bientôt pour des nouvelles aventures.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Revenir en haut de page