Stratégie

La malédiction de la bulle

Depuis quelques jours, j’enchaine les bulles et je commence sérieusement remettre mon jeu en question. Faire une bulle de temps en temps, soit, c’est normal mais en enchainer 4 ou 5 dans la soirée ça l’est déjà beaucoup moins. Il faudrait que je prenne le temps d’analyser toutes mes parties pour détecter à quel moment précisément je me chie dessus. (magnifique expression reflétant parfaitement mon état d’esprit de ce soir). Oui mais voilà, je n’ai pas que ça à faire et à moins d’arriver à caser 48h en 24, ça me semble difficile.

Généralement quand on saute à la bulle c’est soit :

  • qu’on joue trop serré et qu’on arrive agonisant à la bulle en mode push/fold. Le meilleur moyen de bust sur un « bad » ou une mauvaise rencontre.
  • qu’on joue trop large agressif pour monter un gros stack et s’envoler pour la table finale, prenant ainsi le risque de sauter sur une meilleure main que la sienne.

Et vous voulez que je vous dise? Si mon cerveau essaye de se persuader que c’est la 2ème qui me concerne, je pressens que c’est en réalité la première!  Ou plus exactement, je pense que je joue trop serré avant la bulle et trop large en arrivant dessus; Résultat, je n’ai pas monté de stack suffisamment important avant pour pouvoir agresser au bon moment.  Il faudrait que je prenne plus de risques plus tôt? Ou peut être même que l’inverse est encore mieux? Comme je vous le dis, la négociation de la bulle est clairement une de mes faiblesses et je suis preneur de tous vos conseils sur le sujet! Allez, rendez vous à la bulle :mrgreen:

 

 

Comments (5)

  1. Salut Julien,

    Ca fait deja quelque temps que je suis ton site … un de mes préférés. J'ai moi même tendance à jouer trop "tight" avant la bulle et venir mourir dessus. Mais ça se soigne! Hier encore, je couche une paire de dames car 3 joueurs partent AllIn sur la main. En final, le mieux placé avait une pocket paire de 7! Avec un peu plus de risques, je triplais mon tapis et passait la bulle les doigts dans le nez.

    Un tracker t'aidera peut être (si tu n'en utilises pas déjà en tournoi). Ca m'a considérablement aidé et je n'hésite plus aujourd'hui à foncer avec une bonne main face aux fishs qui ne se posent pas de questions dès qu'ils ont un As en main! J'ai vu une différence notable, avec une bonne 2e place (225 joueurs) il y a quelques jours sur un $2 sur Winamax.

  2. En général et personnellement, la bulle je l'attaque très tight par défaut. Après j'ajuste en fonction de la position et du stack en face. S'il me couvre, super premium: AA KK QQ AK point barre.

    Par contre si je couvre de 2x+ son tapis alors là j'agresse sévère en élargissant progressivement le range en fonction de la situation, on va dire jusqu'à JTs-77 si le gars est vraiment short.

    Éventuellement je polarise avec une range 'air' si j'ai senti une faiblissante évidente chez quelqu'un qui over fold. Mais ça très rarement quand même, faut être confiant quoi.

    Assez classique comme approche, mais si j'arrive suffisamment prés de la bulle en général je fais un ITM. Bon après c'est pas forcément toujours super rentable, mais là on parle de la bulle pas de faire un deep run :p.

  3. Je pense que la bulle se joue en fonction des personnes qui sont à la table et de son tapis. De base je joue un tournoi pour le gagner ou arriver à la table finale au moins. C'est la que sa paie et c'est l'objectif.

    Après ma stratégie c'est plutôt de joué tight agressif en évitant de me retrouver dans un coup désavantageux et en jouant agressivement les bons tirages après j'adapte selon la table mais en premier lieu c'est sa.

    Le but rechercher c'est de monté suffisamment de masse pour pouvoir jouer son jeu.

    Si sa marche bien et que t'arrive à monter des masses la bulle est le moyen de passer devant tous le monde.

    Si tu te retrouves avec un bon stack sur une table serrée tu attaques les blinds sans arrêt en évitant les shorts stack qui t'obligerais à t'engager à tapis dans un coup ou t'a pas les cotes (sauf si t'es un pratiquant de la stratégie des blocs mais je suis pas fan). Si t'as un tapis dans la moyenne je recommande plutôt d'attaquer toutes les blinds en position sauf si t'a un chips leader derrière toi qui joue bien dans ce cas la même pas la peine de le désosser.

    En tous cas je pense que la bulle est une opportunitée pour prendre l'avantage sur les adversaires qui ont peur de perdre avant.

    Evidemment des fois tu tomberas sur des tables ou tous le monde veux jouer la bulle, dans ce cas la tu te tais et t'attend en jouant les gros jeux à fond. Mais je penses que c'est une question de mental. Il faut te conditionner pour jouer la finale du tournoi et pas l'ITM.

    La bulle c'est vraiment en prenant la température de ta table que tu adapteras ta manière de la jouer.

    • Salut,

      Un gros problème se pose depuis un peu moins d'un an selon moi. La stratégie qui consiste à être ulta aggro à la bulle est révolu. Je m'explique, cela faisait bien 6 mois que je n'avais pas perfé en tournoi et j'ai enfin trouver les raisons. Je développais depuis 2 ans un jeu large agressif qui m'a permis de gagner environ 15000$ sur 18 mois avant de ne faire plus aucun résultats pendatn 6 mois. On peut certes parler de variances, mais j'avais un ration d'ITM raisonnable (28.9%), mais rarement des TF voire jamais. La stratégie optimum selon moi est un retour à un jeu tight agressif, genre serrure Harringtonienne. Tout le monde s'est mis à jouer un jeu LAG sans forcément le maitriser et il est bien plus profitable de profiter de ces largesses plutôt que de vouloir 3bet/4bet/5bet light comme beaucoup de joueur peuvent le lire dans des articles de coverage ou autres. Bref, depuis peu, je passe certes pour un nit qui ne joue que 10 à 15% de mes mains, mais cela m'a permi de gagner l'After work pour plus de 3000€ et le Digestif toujours sur Winamax pour 1500€, le tout en 3 semaines. Pour en revenir nà ta question, je prône le jeu à l'inverse, c'est à dire, ne plus profiter de la bulle car tout le monde veut le faire…à méditer, ce n'est que mon avis mais il semble faire ses preuves

  4. Partant pour un jeu tight agressif! … pas trop tight quand même (disons 19/16). Bien géré avant la bulle, tu la passes sans souci et laisse ce stress aux autres. Ca commence à payer pour moi!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *