France Poker Series ou FCOOP… Ou rien

Qu’est ce que je peux saigner en ce moment c’est dingue. Pourtant, ce n’est pas comme si je ne savais pas où je mettais les pieds. Mais je dois être un grand optimiste en fait. Car je sais que la chasse au ticket FCOOP et FPS est une pente dangereusement savonnée pour la bankroll (la preuve dans mon dernier billet). Cette année n’aura pas échappé à la règle (rappel de la règle: tous les ans je broke sur la chasse au ticket FCOOP). J’ai spew des euros à la pelle en espérant prendre les précieux tickets.

En ce qui concerne les FPS , j’ai tout essayé : 75€ turbo, 50€ deepstack double chance, 50€ hyper turbo deep, 10€ rebuy … à chaque fois en prenant avant le ticket du ticket car je n’ai évidemment pas la roll pour lâcher des dizaine d’euros comme ça. Jouer au poker dans ces conditions relève plus du sacerdoce que du plaisir. Le pire du pire, c’est que j’ai évidemment bust en étant devant la plus part du temps. Sinon ce n’est pas drôle. Pour être honnête, j’ai aussi infligé mon lot de bad beat. Mais jamais au bon moment. Moi quand je chatte, c’est sur un petit coup de merde qui sert à rien. Par contre les bon gros coups juteux qui peuvent me coûter mon tournoi, ceux là, vous êtes sûr que je vais les foirer.

Pour les FCOOP, j’ai joué moins de satellite. Mais j’ai quand même fait une petite bulle d’un ticket à 100€ sur un 70/30. Pour le kiff.

Mais je suis un dingue maso dégén conquérant moi. J’ai la foi. Je continue d’espérer. Je me battrai jusqu’au dernier souffle de ma bankroll. Ces putain de FPS je veux en être. Ce putain de main event des FCOOP, je veux en être  (je n’ai pas encore tenté de qualif pour celui là, je crains le pire!).

Et si je prends rien? Et bien je me vengerai quand même car j’aurai le plaisir de participer au tournoi des médias dimanche 18 au cercle cadet. Et toc!

xmaster

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Revenir en haut de page