Auteur : xmaster

Flash series #21 ou la poisse infernale.

J’ai cherché un titre un peu dramatique pour l’occasion et celui-ci reflète parfaitement la soirée d’hier. Pourtant point de Whine au sens strict du terme. Non pour une fois, il s’agit d’une poisse d’un nouveau genre. Explication :

Les flash series touchent presque à leur fin et je n’ai eu l’occasion de jouer que l’event full KO à 150€ dans lequel j’ai bien évidement violemment déchatté (quinte flopée vs set qui fait full, KK < JJ et AT < JT). Bref. Hier du coup, j’avais un peu la gnack quand j’ai vu l’évent #21, à savoir, un tournoi heads-up en pot limit omaha. Le HU est une variante que j’aime bien déjà en texas holdem et le PLO est une variante dans laquelle j’ai encore beaucoup de choses à apprendre mais qui me plait énormément. Ce tournoi était donc fait pour moi !

Début à 23h  motivé.

Le premier HU se passa sans trop de problème. Mon adversaire n’était visiblement pas un gros shark en matière de PLO, tant mieux pour moi. Mais tout peut arriver en PLO et quand on rajoute une structure aussi rapide que celle ci, c’est encore plus vrai.

Le deuxième HU allait s’annoncer nettement plis coriace puisque je suis tombé contre Gloub94 alias Steven Moreau, ancien joueur pro barrierepoker et super nova chez pokerstars principalement grâce au cash game PLO qu’il pratique intensivement. Pas glop. Le Hu s’est déroulé relativement calmement avec des petits échanges de jeton allant dans les 2 sens jusqu’à la pause du tournoi. Et là ce fut le drame.

Mon soft est resté bloqué sur « Le tournoi va reprendre dans 1 mn ». Heureusement, je m’en suis aperçu assez rapidement. En panique, je décide de ferme le soft de force et de le relancer. Le temps de faire la manip’ me voilà de nouveau connecté. Mais plus de tournoi. Aucune table ne s’ouvre. Et pour cause, j’avais déjà sauté.

C’est extrêmement contrariant ne trouvez-vous pas? En fait, j’étais persuadé qu’il y avait une sécurité sur pokerstars qui laissait un certain temps au joueur s’il était déconnecté de force. Mais apparemment pas. C’est la raison pour laquelle j’ai contacté le support de pokerstars et que j’ai pu constater à quel point il était toujours aussi performant. Ils ont été compréhensifs et m’ont remboursé le buy-in. Mais moi, ce que je souhaitais vraiment, c’était de finir ce match  contre Gloub ^^

demotivational-posters-computers

La win pour l’honneur.

Hier soir, fraîchement débarqué du fouquet’s où j’avais dégusté champagne et petits fours, je décidai de m’enregistrer sur la dernière manche du championnat up&go / blogueurs, un tournoi en mode heads-up bien que je n’ai plus aucune chance de remporter ce putain de ticket pour le wipt. Question d’honneur et puis surtout question de variante car le HU c’est ma came. Ils étaient 26 à tenter de prendre les 30€ petits euros à la gagne. En effet, cette fois, point de ticket ajoutés. Juste 2 places payés.

J’ai joué 4 heads-up. J’ai su esquiver quelques coups…

tumblr_meduvardup1qdlh1io1_r1_400

Et au final, j’ai gagné. Voilà.

tumblr_mnsnxinCKZ1qdlh1io1_400

Maintenant, ça ne m’aura finalement pas rapporté grand chose cette histoire mais une victoire est une victoire et en cette période de disette et de déchatte galactique (la période en question dure depuis plusieurs mois), c’est bon à prendre.

Mais du coup, il va falloir que je tente de prendre ce ticket par mes propres moyens. Mon plan numéro 2 pour essayer de jouer ce tournoi sans payer était de me faire stacker par manuB. Mais là aussi ce fût un fail, pas épique mais qui pique un peu quand même. En clair, ça sent le sapin cette histoire de WIPT.

to be continued.

Bilan challenge Expresso

Alors… je suis broke ou pas ? Non parce que je remarque que la plus part ont parié sur broke. Bande de chiens. Et bien roulement de tambour tabadabadabdabdababda : 56€ sur les 50€ de départ soit une énorme plus value de 6€. La conclusion s’impose d’elle même : les sitngo expresso winamax ne sont pas fait pour monter une bankroll. C’est même miraculeux que je sois pas broke finalement. Sur l’échantillon d’expresso joués depuis une semaine, je n’ai jamais eu un coef de plus de 10. Ce dernier étant arrivé qu’une seule fois. En conclusion, il faut jouer aux sit n go expresso comme si on jouait au loto. De temps en temps, pour tenter de chatter un gros coef.

La bonne nouvelle, c’est que personne n’a trouvé (dommage pour celui qui avait dit 55€, il était pas loin) et que je remets en jeu le livre pour un prochain challenge (je vous tiens au courant).

expresso10k

Cr de ma soirée poker comme si vous y étiez.

Cette fois, vous allez vivre ma soirée un peu comme si j’y étais. Et pour cause, j’ai écris le billet au fur et à mesure de la soirée. C’est la première fois que je tente cette façon de faire.  Je me suis concentré sur 3 tournois hier soir. Pas un de plus. Le « go live » de unibet qui garantissait 1000€ avec un ticket DSO à 550€ pour un buy-in de seulement 2€ (merci l’overlay!!), un tournoi privé pokernews qui offrait 10 tickets flash series à 150€ (209 joueurs en tout) et l’avant dernière étape du challenge up&go et blogueur organisé par pokerenligne.com sur winamax, un mixed game ultra-deep. J’espère que ce sera lisible 🙂 Attention, c’est parti!

Et c’est parti fort sur winamax avec un  double up au tout début du tournoi avec une flush max vs second flush.
Du coup, à la 1ere main que je joue sous la variante PLO, je suis chipleader avec 38k. A la 2ème session de PLO, je suis monté à 53k. Tout va bien. Mais vous savez bien qu’un tournoi ne se passe jamais de façon linéaire. A peine ai-je le temps de profiter de mon énorme pile de jetons virtuels que je fais une petite livraison à Busty. Je paye avec double paire alors qu’elle value pour représenter la quinte – quinte qu’elle a, bien évidemment. Je suis une vraie calling station.

A peine ma livraison de 10k effectuée, j’enchaîne avec une deuxième énorme livraison, à Mama cette fois, de 20k. Je paye son 3bet avec KT suited et hit une magnifique flush max sur un flop 8JA. Je me vois déjà en train de la destaker. Je vous la fait courte, doublette de l’as au turn et je me fait dépouiller avec flush max vs full (elle a 88 et hit set au flop).

Un peu fâché, je passe en mode aggro et arrive à remonter un stack confortable jusqu’à ce que je redonne encore un énorme pot en PLO à …. Mama (si elle chip le ticket WIPT, elle pourra me remercier!). Il s’agissait d’un coup assez classique en PLO, je paye deux grosses streets avec double paire et tirage quinte qui n’améliore pas.

Finalement à la deuxième pause, j’ai 32k. Et c’est là que je me rends compte que la structure est trop lente. Mais heureusement, je suis occupé en simultanée sur 2 autres tables. Et pour une fois, ça se passe plutôt pas trop mal. Sur le tournoi flash series, je suis 3eme sur 57 joueurs restant (209 au départ)… enfin pas pour longtemps puisque je perds un énorme pot allin préflop en 3 way avec AK suited vs JJ vs 66. Tout à recommencer du coup.

Retour sur Winamax ou je reprends mes jetons livrés à Busty quelques temps auparavant. Elle c-bet 2 street avec AIR mais pas de chance, j’ai hit le flop. Retour à 50k.

fallingEt sur unibet au fait? Bah je viens de bust. Pourtant j’étais bien parti et bien monté. Je bust sur le pot du chiplead avec KK vs AK qui chatte son As à 26 left. Forcément, si je ne suis pas foutu de passer mes 70/30, je ne risque pas d’aller loin. Adieu DSO. Une fois de plus, ce sera donc un bon gros chattar qui aura le droit de ship le ticket.

En parlant de chattar, me voilà en train de perdre la moitié de mon stack sur winamax en PLO avec un set floppé vs quinte river. Sick cette variante. Je suis relégué à la 10eme place sur les 19 restants. Il est loin le ticket putain.

ATTENTION ALERTE CHATTE : je viens de chatter sur le tournoi pokernews avec 66 vs TT quand tout part sur un flop 588. Je suis encore loin du ticket mais je respire.

Aller,  on retourne sur winamax avec la session PLO du mixed game: Double up! La magie du PLO comme vous pouvez le voir sur le replayer.

0h18: les blinds sont encore bien trop basses à mon goût. Ça n’en finit plus. Heureusement Mama est là pour me prendre mes jetons.  Mais j’aurais pu bust sur ce coup, je m’en tire pas si mal. Imaginez un peu, on est en bataille de blinde. J’ai AK en SB. Mama just call. Elle a AA. Pfiou. D’autant plus qu’un As tombe au turn. Cela aurait pu être une véritable boucherie.

0h30: je donne presque tout à Busty. Décidément. Un coup assez inévitable je pense. Elle a 55, j’ai 99. Tout part sur un flop 567. Je un peu mal après ce coup là mais j’arrive à me refaire en PLO et remonte dans la moyenne 6/13.

Au fait, vous voulez des news de mon tournoi pokernews ? On est plus que 17 joueurs pour 10 tickets, je suis bon dernier avec 6 BB, donc j’attends de chatter mais ça sent le sapin – enfin plutôt la bulle quoi.

ATTENTION ALERTE CHATTE : alors que je suis en mode survie depuis des plombes sur le tournoi pokernews, je trouve un double up avec AA vs 77 et un triple up derrière avec AKs vs 88 vs QQ. Mais rien n’est joué pour autant, je suis 9eme sur 14 left pour 10 tickets. Ne pas buller. Ne pas buller!

1h18: sur le tournoi pokernews, je suis 11/11. C’est donc la bulle et j’ai 4 BB. Je trouve un double up inespéré avec 88 vs 33. Un peu de répit.

1h25 : je suis à tapis automatiquement tellement il me reste rien avec K2. board JQK7 … ils sont 2 dans le coup pour me sortir. Le chipleader bet faisant coucher le 3eme joueurs et lui indiquant par la même occasion qu’il a une main. Effectivement, il a QJ pour double paire. Mais un K à la river me sauve de l’enfer.

1h27 : un joueur bust et je prends le ticket à 150€ pour les flash series. J’aurais au moins eu ça.

Il ne me reste donc plus que le fameux tournoi up&go / blogueur. On est 10 left. Je suis 9eme  et j’en peux plus.  Seulement top 3 payé et les pour avoir un maigre chance de gagner un petit quelque chose il faut que je prenne la 1re place. Je décide de boiter allin sur TT9 avec A9 suited. C’est busty – ou devrais-je dire plutôt Némésis – qui paye avec J8. Hm pas si mal, si je gagne ce coup, je vais jouer la gagne. Turn brique. River 7. Obvious.

1h35: Dodo.

Conclusion: 

J’ai adoré le mixed. Ce n’est pas la première fois que je joue ce format mais ce qui est sûr c’est que ce ne sera pas la dernière Je pense même que je vais me concentré dessus un bon moment. A part ça, je peux dire adieu au ticket WIPT du challenge pour de bon.  Je souhaite bonne chance joueur qui le prendra. En ce qui me concerne, il ne me reste plus qu’à me faire stacker par ManuB!

Heureusement, la soirée ne fût pas catastrophique avec la gagne du ticket flash series . Quant à mon bust d’unibet, je n’ai pas de regret vu le bad beat que j’ai mangé.

Ce qui est sûr, et promis, j’arrête la dessus, c’est que ça fait du bien de jouer en tournoi. Ces derniers temps j’ai enchaîné sitngo expresso et ça n’aide pas à prendre du plaisir au poker.

Petit point sur mon challenge expresso

Mais putain qu’est ce qui m’a pris de vouloir faire ce challenge ! Pourtant, ce n’est pas comme si je ne savais pas où je mettais les pieds. Les expressos, j’en ai consommé plus d’un déjà. Je vous la fait courte, pour le moment, je suis EVEN : pas un euro de plus et pas un euro de moins.  Mais ça n’a pas été de tout repos pour autant. Je suis descendu rapidement à 35€ (soit -15€ sur la bankroll de départ) après un enchainement de déchatte monumentale, puis je suis remonté à 55€, pour finir à 50 donc.

Ce qui ressort très clairement de ces sessions de winamax expresso :

  • Le niveau est très faible :  les mecs s’envoient en l’air avec des poubelles.
  • C’est ultra difficile de battre le rake : la raison est évidente, il suffit de voir le tableau ci-dessous pour se rendre compte du genre de probabilités auxquelles on a à faire. J’ai enchaîné un gros paquet de sitngo expresso, en mode multitable à 4 tables et le plus gros coefficient que j’ai joué était de seulement x6. Quand on sait que derrière, il faut en plus le gagner, on voit très vite que cette variante est clairement EV-.
Coef multiplicateur du Buy-in PROBABILITÉ
x1 000 0,005%
x200 0,006%
x100 0,012%
x50 0,025%
x20 0,1%
x10 0,8%
x6 8%
x4 15%
x2 75%

Mais je n’ai pas dit mon dernier mot. La raison en est simple : j’ai un edge évident sur la plupart des joueurs qui s’essayent à ce format. C’est ce qui me sauve sur le volume, malgré les bad beats. Et je peux vous dire qu’on en mange des magnifiques. J’ai par exemple perdu un expresso X6 avec AA vs A2 allin préflop… en faisant brelan d’as au flop. D’un autre côté, on prend tellement de bad beats qu’on arrive vite à ne plus trop y faire attention. on bust, on ouvre une nouvelle et on enchaine et ainsi de suite. Je ne dis pas que je deviendrais pas fou si je prenais ce genre de bad sur un gros coefficient multiplicateur… espérons que ça ne m’arrive pas.

A suivre…

Tester sa chatte au winamax expresso ICI

La fin du championnat blogueur / up&go coaching

Voilà, c’est fini comme chantait Jean Louis Aubert, mes rêves de ticket pour la finale du winamax poker tour se sont envolés se soir avec un bust en avant dernière position. J’ai joué 4 mains je crois. Et je me suis mangé le mur en faisant un call idiot sur un shove probablement aussi idiot. Un joueur qui venait de doubler sur un bon coup de chatte (full vs trips touché miraculeusement à la river) paye mon 3 bet. J’ai QQ en main, je suis pas trop mal. Baby flop avec 578 et 2 trèfles. Je c-bet et il insta-shove. On est en début de tournoi et ça représente un paquet de blinds. En aucun cas, j’aurais du payer mais c’est ce que j’ai fait. Je le voyais un peu en mode euphorie avec son coup de chatte précédent, capable de faire un peu n’importe quoi. Il avait 55 pour un petit set flopé.

aeN338W_460sa

Donc vu le peu de points que j’ai cumulés dans les précédentes manches, c’est mort pour moi. Je ne dis pas que je jouerai pas le prochain mais ma motivation en a pris un grand coup,  on verra bien. Je compte quand même tenter les qualifications classique pour le WIPT. J’aimerais vraiment avoir l’opportunité de jouer ce tournoi.

Mais pour le moment, je vais plutôt essayer de me concentré sur mon challenge perso

challenge : monter une bankroll en sit n go expresso

S’il y a bien un truc que je n’arrive habituellement pas à faire, c’est de me lancer des challenges perso. Cela tient essentiellement au fait que je n’ai pas trop le temps de me buter sur des grosses sessions que je suis atteint d’une maladie qui m’empêche d’avoir un bankroll management optimal. Du coup, les challenges ressembleraient vite à :

  • Day 1 : 8:00 pm dépôt des 50 €
  • Day 1 : 8:37 broke.

Excitant.

Et pourtant, malgré cela, je vais tenter le truc. Et au moins vous êtes prévenu, vous ne pourrez pas crier à l’arnaque.

Voici donc le challenge :

Monter la plus grosse bankroll possible jusqu’au 31 janvier à partir de 50€ déposés uniquement en sit n go expresso.

[Seul exception les 2€ pour le tournoi challenge blogueur / up&go].

Un challenge, c’est marrant surtout si vous pouvez y participer d’une façon ou d’une autre. Donc je vous propose de jouer à un jeu : celui qui devine le montant de ma bankroll au 31 janvier gagnera le livre « poker techno quizz 3 ». Si par hasard, vous étiez 2 ou plus à trouver (pour les malins qui parient sur broke quoi), ce sera celui qui a laisser son commentaire en premier qui gagnera.

Ça commence aujourd’hui. Promis, je ne m’amuserai pas à vous faire un compte rendu détaillé imbitable et probablement sans intérêt mais je vous tiendrai au courant une fois par jour de l’état d’avancement du challenge et j’en profiterai pour poster quelques mains sympa ou qui prêtent à discussion.

Maintenant, si vous voulez jouer, suffit de laisser en commentaire quel sera selon vous le montant de ma bankroll au 31 janvier 23h59.

 

Tous des chattards sauf moi.

Déchatte. Busto. Déchatte. Busto. Déchatte. Busto. Peu importe le tournoi. Peu importe le buy-in. Peu importe la variante. Je me fais déglingué. Je suis à bout. Épuisé. Plus de plaisir. Plus de satisfaction. Que de la frustration et du tilt. Il est vraiment temps d’arrêter. C’est ce que j’avais dit dans mon dernier poste d’ailleurs. Mais le challenge up&go (voir leur page facebook) m’avait suffisamment remotivé pour me remettre devant une table virtuelle. Cette fois ci, c’était une session de PLO. Je ne pratique pas trop le Omaha à cause de sa trop grande variance. Il faut une solide bankroll pour s’aventurer sur ce terrain. Mais en dehors de ça, c’est très rafraîchissant. Enfin en théorie.

Car en pratique, ce soir, je n’ai pas été bien loin. Je ne vais pas m’éterniser dans un compte rendu abscons et sans grand intérêt. Je m’aventurerai seulement sur 1 remarque : 1/ les blogueurs payent avec les mêmes poubelles que les autres joueurs et chattent tout autant que les autres. Un bel exemple quand Zaranova décide payer mon tapis avec 7c As 4s 8c. Elle bien derrière mon AcAd9h7h mais hit sa flush et me prend la moitié de mon stack. La suite est une succession de petits hauts et petits bas, puis un rognage en règle de mon tapis à cause d’un mixe parfait entre flops non connectés et augmentation des blinds.

Alors qu’à ma table, je pouvais en voir quelques uns toucher comme des cochons.

Le dernier coup fût à l’image du tournoi. Je hit une quinte floppé miraculeuse (je en BB et dans le coup de fait) mais qui se mangera une quinte juste au dessus encore plus miraculeuse puisque attrapée au turn.

Reste une question : aurais-je la motivation pour tenter la prochaine manche? Je ne sais pas encore ce que le classement donnera mais il y a fort à parier que je doive faire Top 1/2 dans les 2 prochaines manches pour espérer remporter le package. Donc on verra bien. Mais ce qui est sûr, c’est que si je décide d’y aller, je vais devoir y aller armé.

code-gif-233

 

Une grosse pause s’impose

Bon bien sûr, écrire à chaud est plus un moyen d’évacuer que de réfléchir sur la stratégie qu’on a adopté pendant le tournoi. Mais là j’en peux plus. Trop, c’est trop.  Ce soir, après avoir bust du super sat main event pour les winamax sur 2 80/20 perdu de suite, je me suis payé le luxe de faire la bulle du satellite WIPT à 100€ qui offrait un package garanti. Nous étions 9 joueurs à participer, j’ai donc pris 0 le vainqueur 1100€.  Joie du poker français.

Cette session fut la plus éprouvante que j’ai jouée depuis des années. Et je n’exagère pas. Ceci tient au déroulement du satellite seul.  Je vais vous la faire courte, mais je pense que les joueurs qui ont eu l’occasion de faire un certain nombre de tournois pourront comprendre l’état mental dans lequel je me trouve maintenant.

A peine avais-je démarré ce très beau satellite (structure parfaite) que je perdais la moitié du stack de départ avec AK vs 66 qui avait trouvé un petit brelan sur la turn.

Motivé et calme, je suis reparti en mode grind pour remonter au stack de départ quand un méchant coup me priva de 94% de mon stack. Je vous raconte le coup vite fait?

  • Preflop : vilain mise, je 3bet, il 4bet et je call en position avec QQ.
  • Flop: Vilain fait une relance mi-pot, je shove et il paye avec AK (pas de flush draw, juste AK hein)
  • Turn : K .

Là j’avoue que je l’avais mauvaise.

Mais je me suis accroché putain. J’ai survécu. Je suis remonté. J’ai bataillé et  alors que nous étions plus que 4 j’étais chipleader.

Jusqu’à ce que…

Jusqu’à ce qu’un mec décide de payer mon allin préflop avec JT off. Moi, j’étais assez bien armé avev AQ suited. Mais ça n’a pas suffit.

Ce mec gars passe en mode chatte et fait le ménage. On se retrouve rapidement en heads-up. Il a 40k quand j’en ai 5 sur blind 250/500.

Mais je m’accroche putain. Et coup du destin, je chatte un 20/80 avec 66 vs TT. Halleluia. LE moment crucial. One time baby!

Je joue super aggro, je prends du jetons. Je passe chipleader. Je me serais pas accroché pour rien, ce putain de package est pour moi. En 3 mains, je touche 3 premiums mais il n’y a aucune action. La frustration. Puis vient AJ. On se cherche à coup de bet et ça boite allin. Il insta-call avec AK. Forcément. Tout a recommencé. Mais je suis pas encore mort. Je suis déjà revenu de plus loin. Enfin pas cette fois. Mon 77 s’écrase contre son A8 qui hit sont petit 8 de merde au flop. Terminé. Mes yeux pour pleurer, mon PC pour exploser et surtout une grosse, très grosse envie de tout envoyer balader.

Donc j’en  suis là. Je ne sais pas encore si je retournerai sur une room avant un moment. Un bon gros moment. Je réfléchis.

Rambo4-MachineGunrampage

Ha c’est sûr faut être zen…

Ce soir, j’ai joué la première manche du challenge up&go coaching sur winamax.fr. Une structure propre et un field de 44 joueurs, bref, ça commençait bien. Pour une fois, je n’avais pas l’intention de spew dès les premières minutes. Jouer solide bordel. Mais il est 22h45 et je suis éliminé. Alors ai-je spew? Dans un sens oui. Mais ce n’est pas aussi simple. J’ai busto à 22h45 mais à 22h35 j’avais un confortable stack de 45k. Ca c’était avant le drame.

Le drame ce fut un coup à 3 joueurs à tapis préflop. Après un raise avec AK off, winamini (blogueur) décide de boite ses 14k avec 99. Entre lui et moi, un certain « sherkanMVB » estampillé up&go est en plein tilt. Il vient de perdre QQ vs QQ et n’a pas l’air de très bien géré ça (il a du taff niveau coaching). Il décide de boiter aussi avec son stack de 30k. Je paye debout sur la table et il découvre Q8 off.

fuuuu_by_ku127-pngLe board: K8QQA lui donne un full, bust winamini qui a du probablement eu envie de lui donner la fessée. Moi je redescends à moins de 20K. 3 mains plus tard, il se permet d’éliminer un autre jouer avec AK vs KK en prenant un As river, sinon c’est pas drôle. Et 10mn plus tard, c’est moi qu’il élimine avec QQ vs 88 dans un spot ou il me 3bet trop cher et me laisse comme seules possibilité de fold ou push. J’étais prêt à prendre un coinflip sans hésiter mais je suis tombé sur une over paire.

Ce mec sera donc passé chipleader en 3 coups et aura fait tilter 3 mecs en moins de 10 minutes. GG!

Du coup, j’avoue que ma motivation pour la suite en a pris un coup. J’espère ne pas voir de genre d’horreur lors de la prochaine manche.