5 bonnes raisons de se lancer en SnG Jackpot

A vrai dire, ce format a le vent en poupe et ce n’est pas un hasard.

Vous allez me dire que je prêche pour ma paroisse mais, en tant qu’ancien joueur de cash game, je constate moi-même qu’il y a de nombreuses avantages. Mis à part la variance – quoi que c’est tout à fait relatif, car cela dépend du Chip EV que vous serez capable de générer – je ne vois finalement que des atouts.

Salut à tous, c’est Emmanuel du blog poker-sng ! Merci à Julien de me laisser la parole au travers de cet article consacré aux SnG Jackpot. J’espère que ce billet vous permettra d’y voir plus clair. Bonne lecture !

  • Un field très abordable

Comparé au Cashgame ou aux MTT, le ratio joueurs éduqués / joueurs récréatifs est très faible. En effet, on ne retrouve pas de si bons taux dans les autres formats.

Prenons un exemple : vous décidez de commencer à jouer les 10€. Vous croiserez à peine 10% de joueurs réguliers. Sur certaines rooms ce pourcentage se maintient même sur les buy-ins à 20€ et 25€.

Certes, la sélection des tables n’est pas possible puisqu’elle est aléatoire mais ça n’est pas du tout un problème. Le field reste très étendu notamment sur Pokerstars qui a réunifié les pools français et espagnols dès le mois de février 2018.

  • Des sessions confortables

Quand on joue en MTT et qu’on les enchaîne pendant 10 heures, sans quasiment avoir la possibilité de faire des pauses, c’est très dur !

Quand on fait du cashgame, on va plutôt choisir ses tables. L’attente est longue. Il faut être aux aguets. Peu de joueurs s’accomodent à ce rythme en dent de scie. Un coup c’est trop tard, un coup c’est quand on n’est pas chez soi, etc. Ça peut être assez frustrant. Dans ce cas, c’est l’action aux tables qui impose son rythme et il peut être assez pénible de devoir la suivre surtout quand on n’est pas en état de jouer.

Parfois, on ne pourra pas sortir de la table même si l’environnement nous demande de le faire (urgence à traiter indépendamment du poker – les joueurs en ménage ou les pères de famille s’y reconnaîtront).

L’avantage des SnG jackpot, c’est que les parties durent jusqu’à 10 min maximum et qu’il y a de l’action tout le temps. J’allais y venir…

On peut donc choisir parmi une large sélection d’horaires. Vous êtes plutôt du matin ? Pas de soucis ! Vous avez une vie de famille contraignante ? Aucun problème ! Les SnG jackpot vous donnent une grande flexibilité et ça fait le bonheur de beaucoup de joueurs !

La qualité de vie, ça n’a pas de prix et ça peut faire la différence sur le long terme.

  • De l’action tout le temps

A toutes les heures de la journée, il faut à peine quelques secondes pour démarrer une table et commencer à jouer. Cependant, il est clair que la fréquentation n’est pas égale suivant les heures. On retrouve évidemment les plus fort taux de participation entre 18h et 23h, surtout le week-end.

Si vous voulez vraiment éviter de rencontrer les joueurs réguliers, je vous conseille de jouer avant 16h si vous le pouvez. Si vous êtes plutôt un couche-tard, jouer après minuit reste tout de même un bon plan surtout du vendredi au dimanche.

  • Il n’est jamais trop tard

Au jour où j’écris cet article, le format des SnG Jackpot n’a, qu’à peine, 3 années d’existence et croyez-moi il y a encore de la place !

Les bénéfices dégagés sont aussi intéressants : avec 1500 euros de bankroll, un débutant peu démarrer en 5€ puis au bout de quelques mois, monter en 10€ avec le double de capital et un ROI jusqu’à 10%. Plutôt pas mal !

On peut monter ainsi jusqu’au buy-ins à 100€ voire 250€ ! Je vous laisse imaginer ce que ça peut donner. Certaines joueurs atteignent des gains à 5 chiffres mensuellement sur les plus hautes limites.

  • Un apprentissage rapide et accessible

Si vous venez du cashgame, vous aurez certainement moins de facilité qu’un joueur venant de MTT mais ce n’est pas la fin du monde !

Moi même issu du cashgame, ma plus grande difficulté a été de jouer beaucoup plus de mains faibles puisque le taux d’engagement peut passer du simple au double dans certains spots.

Jugez-en vous même : on joue entre 40% et 100% de ses mains suivant les spots. C’est d’ailleurs une très bonne école pour augmenter ses compétences postflop.

L’autre avantage c’est que, contrairement au jeu deep stack à 100bb du cashgame, l’arbre de décision en est raccourci. On ne joue que très rarement avec des stacks dépassant les 25bb.

Il est évident que les joueurs de MTT ont l’avantage de maîtriser les ranges en fonction des stacks.

Les joueurs les plus aisés sont ceux venant des HU et SnG Turbo. Il leur suffira de réajuster un peu le tir pour être vraiment opérationnel.

Cependant, le format ayant pris de la maturité depuis son apparition en 2015, il existe du contenu sur le web (comme sur mon blog) pour vous accompagner que vous soyez purement débutant ou plus expérimenté.

Conclusion :

Le mot de la fin se résume en quelques mots : les SnG jackpot c’est stratégiquement fun à jouer, il y en a pour toutes les bankrolls et tous les profils. Du joueur amateur qui veut arrondir ses fins de mois au pro grinder ! Tout le monde trouvera son bonheur !

Et cerise sur le gâteau, on n’est jamais à l’abri de tomber sur un jackpot à plusieurs milliers d’euros juste histoire de rêver ! Après tout, c’est aussi ça le poker et c’est bien pour ça qu’on l’aime.

A propos de l’auteur : Emmanuel est joueur pro en SnG Jackpot mais aussi coach, développeur sur Poker Tracker 4 et blogueur. Il a passé plus de deux ans sur le format avec plus de 40 000 parties à son actif jusqu’aux buy-in à 50€.

Laisser un commentaire