Le pouvoir du main event des WSOP

Le mois de juillet pour un joueur de poker, a une saveur particulière. C’est le mois du main event des WSOP. Le tournoi bat son plein en ce moment. Ils sont 6 737 à avoir déboursés $10 000 (ou à être stacké ou à avoir chatté un satellite de qualification) et quand on voit la répartition du prizepool sur les 9 premiers joueurs, nulle doute que ça envoie du paté :

  1. $8 000 000
  2. $4 658 452
  3. $3 451 175
  4. $2 574 808
  5. $1 934 579
  6. $1 463 906
  7. $1 250 000
  8. $1 100 000
  9. $1 000 000

$1 000 000 c’est ce qui change la vie du commun des mortels. Mais pour arriver là, il en faut de la chatte. Et pas qu’un peu. Or, depuis toutes ces années où je joue au poker, je suis sûr d’au moins une chose : la chatte et moi, ça fait 2. Et ce n’est pas la peine de me sortir le couplet sur la variance, le talent du joueur expérimenté, etc. Non. Pour gagner un gros de tournoi de poker, il faut de la chance. Le même genre de chance qui vous permet de jouer au casino de Vegas et faire péter le mega jackpot de la machine à sous. D’ailleurs, en terme de probabilité, je ne suis pas sûr que gagner le main event des WSOP et remporter le jackpot sur une slot machine soit si éloigné. Comment qualifie-t-on la plupart des vainqueurs des gros tournois de poker ? Des Lucky Box. CQFD.

Et moi, je vous rappelle que je suis quand même le gars qui a fait la bulle d’un pack main event WSOP à $13000. Et quand je dis la bulle, je veux dire que j’ai fini 2eme d’un mega satellite (le 1er prenait le pack et le deuxième rien). Mais je suis optimiste. Et l’optimisme compense souvent la malchance. Du coup, quand j’aurai le temps (et oui parce que pour aller jouer le main event à Vegas, il faut de l’argent ET du temps, les 2 choses qui manquent le plus à tous parents de jeunes enfants ;)), je tenterai un satellite. Je finirai par prendre le golden ticket et  je me retrouverai assis à cette table avec ce gros stack et je me prendrai à rêver de victoire improbable et de million de dollars. Le pouvoir du main event des WSOP.

 

D’ici là, métro, boulot, dodo.

 

 

3 thoughts on “Le pouvoir du main event des WSOP”

  1. C’est sûr que plus le field est large plus la chance est en jeu pour arriver dans les places payées ..

    Il y a tellement de facteurs extérieures en plus qui rentrent en jeu, ne serait ce que la fatigue. C’est difficile de jouer son A-game si longtemps en live alors durant plusieurs jours je n’imagine pas l’endurance et la concentration qu’il faut avoir.

    Je pense comme toi qu’il y a 50% de talent et 50% de chance pour arriver dans les places payées …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *